Grossesse

36e semaine de grossesse

La grossesse est une aventure. Nous vous expliquons semaine après semaine l'évolution de votre corps et du bébé. Découvrez ici la 36e semaine de grossesse.

Conseils pour la 36e semaine de grossesse

Votre bébé prend encore du poids. Ses poumons sont maintenant achevés. Il commence à être à l’étroit dans votre ventre. Ses intestins se remplissent lentement d’une substance vert foncé, appelée méconium, laquelle est constituée de résidus produits par les intestins et le foie durant les derniers mois. Cette semaine, probablement, votre bébé poussera plus avant dans la région pelvienne en vue de l’accouchement. Une fois que sa tête sera bien placée à l’entrée du canal pelvien, il ne pourra presque plus la bouger ni se retourner.

Conseil: Faites-lui partager votre intimité

La sécurité affective de votre bébé, une fois que vous l’aurez mis au monde, sera renforcée par les contacts qui lui sont familiers: votre voix, les battements de votre cœur, mais aussi les mots de son papa. Installez-vous confortablement et lisez-lui une histoire ou fredonnez-lui une jolie berceuse. Elles auront un effet très apaisant sur votre petit trésor.

Votre utérus a maintenant atteint sa grandeur maximale et appuie sur vos côtes, ce qui peut être relativement douloureux. S'il s'agit de votre première grossesse, il est possible que la tête de votre bébé soit déjà bien engagée dans le petit bassin. La pression sur les muscles de votre plancher pelvien est maintenant considérable. Si vous avez déjà été enceinte auparavant, ce processus n’interviendra probablement qu'à la quarantième semaine ou lors de l’accouchement. La nouvelle position du bébé ainsi que les fausses contractions suscitent un changement visible aussi de l’extérieur: votre ventre est sensiblement descendu. Accordez-vous dès maintenant beaucoup de repos, consommez des repas légers et prenez des forces.

Conseil: Reposez-vous et prenez des forces 

Oubliez l’agitation du quotidien et accordez-vous une pause. Prenez le temps de vous concentrer sur vos besoins et sur ceux de votre bébé. Le moment est venu de freiner un peu, de prendre le temps de vivre et de vous concentrer sur l’essentiel afin d’être en forme lorsque le moment d’accoucher sera venu. Mangez fréquemment de petits repas, renoncez à soulever des objets lourds, ne restez pas debout trop longtemps et ne faites pas de gros efforts physiques. Accordez-vous aussi régulièrement un massage relaxant. La plupart des futurs pères sont heureux de pouvoir contribuer activement à la détente de leur compagne! Conseil: demandez à votre partenaire de faire rouler une balle de tennis sur votre dos avec le plat de sa main. Cela vous fera grand bien! Surtout, ne faites pas l’erreur de vouloir régler mille choses à la fois au dernier moment. Vous seriez rapidement surchargée et les soucis de la grossesse risqueraient de s’intensifier, ce qui n'est certainement pas souhaitable en ce moment. Savourez le temps qu’il vous reste à partager à deux, avec votre partenaire, car l’arrivée d’un bébé chamboule aussi la vie du couple. Un peu de variété détournera vos pensées du terme qui approche et vous attendrez ainsi de manière plus détendue l‘arrivée de votre petit trésor.

Choisissez maintenant un pédiatre

Il est temps que vous cherchiez un pédiatre. Lorsque vous aurez quitté l’hôpital, il fera les examens préventifs de votre bébé. Peut-être effectue-t-il également des visites à domicile? Si ce n'est pas le cas, vérifiez que vous puissiez vous rendre facilement à son cabinet.

Les derniers préparatifs avant le jour J

Vous devriez, maintenant, avoir terminé les préparatifs principaux car votre bébé pourrait s’impatienter et donner le signal de l’accouchement. La chambre d’enfant est déjà équipée et la valise pour la maternité est prête. Pensez aussi à prendre un appareil photo (éventuellement un caméscope) avec un accumulateur chargé ou des piles de réserve et éventuellement de la pellicule, quelques en-cas à grignoter après l'accouchement (votre partenaire en aura peut-être déjà besoin avant…), un lecteur de musique avec vos morceaux préférés et quelques effets personnels. Vous aurez besoin du certificat de maternité de votre caisse maladie et, selon les directives de l’hôpital, d’une attestation de résidence. Si vous êtes mariée, apportez votre livret de famille et, si vous êtes célibataire ou divorcée, votre certificat d’état civil.

Nos recommandations de produits:

Photo: Getty Images

Encore plus d’infos sur ces neuf mois passionnants

Conseil