Sport & mouvement

Sport avec bébé: comment se maintenir en forme au quotidien après l’arrivée d’un bébé

Qui souhaite se maintenir en forme après l’arrivée d’un bébé se retrouve vite face à une difficulté: celle de trouver le temps nécessaire pour ce faire. Et pourtant, il est tout simple d’intégrer une pratique sportive dans sa vie de famille.

Petit footing avec une collègue à la pause de midi, séance à la salle de sport après le travail ou encore balade à vélo le week-end avec sa douce moitié: il était assez simple, finalement, de se maintenir en forme tant qu’aucun enfant n’était encore venu enrichir notre existence! Il suffisait alors de surmonter sa flemme.

Mais tous les jeunes parents connaissent ce problème: entre la garde de son enfant, son activité professionnelle et l’entretien de la maison, il est souvent difficile de trouver le temps d’avoir une activité physique régulière. La solution est pourtant toute simple: emmener son bébé au sport! Il existe aujourd’hui un grand choix de cours de sport qui s’adressent spécialement aux parents accompagnés de leur enfant. Les avantages de ces pratiques sont évidents: vous vous maintenez en forme et œuvrez pour votre bien-être tout en vous accordant de précieux moments avec votre bébé. Pratiquer en groupe vous permettra en outre de rencontrer d’autres personnes animées du même esprit. Voici quelques suggestions:

Après la naissance

Chez les femmes, durant les 6 à 8 semaines qui suivent la naissance de bébé, l’heure est à la gym postnatale et à la rééducation du périnée afin de reconstituer les muscles rudement éprouvés par l’accouchement. Par la suite, plus rien ne s’opposera à une pratique sportive régulière. Attention toutefois à choisir des disciplines pas trop agressives pour le périnée dans un premier temps!  

Yoga

Pendant que vous mobilisez votre dos dans la posture du «chien tête en bas», votre bébé, tranquillement étendu sur le tapis de yoga, contemple le monde qui l’entoure avec curiosité. Le yoga n’est pas seulement un excellent moyen de se remettre en mouvement après la phase de récupération postnatale, c’est aussi l’occasion de resserrer les liens avec votre tout-petit. Aujourd’hui, nombreux sont les studios de yoga qui proposent des cours pour parents et enfants. Mais les exercices peuvent aussi tout à fait être effectués à la maison. Tout ce dont vous avez besoin est un tapis de yoga et des vêtements confortables.

Kanga

Le kanga consiste à bouger et danser sur une musique entraînante pendant que son enfant, bien harnaché dans un porte-bébé, savoure d’être ainsi bercé. Cette pratique a été inventée en 2008 par l’Autrichienne Nicole Pascher. Aujourd’hui, on trouve des cours de kanga training dans toute l’Europe. Les exercices proposés sont spécialement adaptés aux besoins du corps de la maman après l’accouchement et incluent des exercices doux pour le périnée qui stimulent le système cardiovasculaire tout en développant les muscles de manière ciblée.

Astuce: l’École-club Migros propose différents cours à destination des parents accompagnés de leur bébé. Vous trouverez ici les cours près de chez vous.  

Pour les inconditionnel-les du plein air

La promenade quotidienne se laisse merveilleusement convertir en un véritable programme de fitness qui stimule la circulation sanguine.

Buggyfit

Alors qu’aux États-Unis, cela fait bien longtemps qu’ils et elles font partie du paysage, on commence seulement à les voir par chez nous: je veux parler de ces pères et mères en tenue de sport qui pilotent la poussette de leur enfant à coups de fentes marchées, ou walking lunges. Cela paraît facile, et pourtant! Les cours de buggyfit combinent plusieurs avantages: entraînement efficace de l’ensemble du corps, grand air et possibilité de rencontrer d’autres sympathiques jeunes parents.

Vous trouverez ici de plus amples informations.

Marche nordique

Votre enfant somnole, bien emmitouflé dans son porte-bébé, et savoure les mouvements de balance induits par le planté de bâton dynamique de son papa ou sa maman. La marche nordique est un entraînement de tout le corps efficace et doux pour les articulations, particulièrement adapté aux sentiers de graviers et chemins de forêt. Si vous n’avez aucune connaissance préalable de cette discipline, l’idéal serait de vous joindre à un groupe avec une instructrice. Il en existe de nombreux. 

Conseils pour faire du sport avec son bébé

Voici les différents points que vous devez garder en tête lorsque vous emmenez votre bébé au sport:

Allaitement

Si vous allaitez encore, il est important de veiller à suffisamment vous hydrater avant et après l’effort. Il est en outre recommandé de vous montrer prudente en cas de pratique intense: si vous sollicitez trop votre organisme, l’acide lactique libéré dans le sang modifie le goût du lait. Pour remédier à ce problème, vous pouvez allaiter ou tirer votre lait avant l’effort.

Vêtements

Dans l’idéal, optez pour des vêtements de sport confortables et aux propriétés respirantes. Mais attention: même si vous transpirez beaucoup en faisant du sport en extérieur, votre bébé, lui, n’en sera pas pour autant à l’abri du vent et du froid. Veillez donc à lui enfiler des vêtements suffisamment chauds pour la saison et, dans la poussette comme dans le porte-bébé, à bien le protéger du soleil, de la pluie et des courants d’air.

Équipement

Pour les sports d’extérieur, on pensera particulièrement aux poussettes de jogging (ou «de running»). Plus larges qu’une poussette normale, elles sont aussi plus stables sur sol accidenté. En outre, elles bénéficient d’une bonne suspension qui permettra d’amortir les éventuels chocs. Il faudra aussi s’assurer qu’elles disposent d’un frein en état de marche, d’un harnais de maintien pour l’enfant ainsi que d’une poignée à hauteur réglable. 

Sérénité

La plupart du temps, votre bébé sera très tranquille – peut-être même somnolera-t-il comme un bienheureux – pendant que vous suez sang et eau. Mais ne soyez pas étonné-e s’il lui arrive parfois de gémir un peu, d’avoir faim ou de réclamer un câlin. Acceptez-le: cela fait partie du jeu. Le mieux sera de l’allaiter ou de lui donner le biberon avant l’effort. Mais il est aussi recommandé d’emporter de quoi le nourrir pendant votre séance: il se peut en effet que votre enfant ait à nouveau faim avant l’heure prévue.

Pour les grands amateurs de sport

Si vous étiez très sportif ou sportive avant de découvrir les joies de la parentalité, vous aurez certainement envie de reprendre une activité un peu intensive.

Course à pied

Faire son jogging avec la poussette est l’exercice d’endurance idéal pour les amateurs de sport. Même si vous vous sentez physiquement prêt-e à partir courir avec une poussette, il vaudra mieux attendre pour emmener votre bébé que le développement de sa colonne vertébrale soit entièrement achevé et qu’il puisse s’asseoir tout seul. C’est habituellement le cas au bout de 8 à 10 mois environ. À noter, toutes les poussettes ne se prêtent pas à ce genre d’activité (cf. le point Équipement). Mais la plupart des remorques de vélo pourront, elles aussi, être utilisées à cette fin.

Patinage en ligne

Si vous pratiquiez le patinage en ligne (ou roller) avant d’avoir un enfant, rien ne vous empêche d’emmener ce dernier en vadrouille avec vous. Les règles sont ici les mêmes que pour le jogging: votre bébé doit être suffisamment âgé (à partir de 8 mois) et sa poussette, correctement équipée. Vous devez aussi vous sentir parfaitement à l’aise sur des patins et maîtriser le freinage. Même ainsi, il est conseillé de ne jamais patiner seul-e. Veillez à choisir un parcours sûr et tranquille à l’écart de toute circulation.

Musculation

Pour faire de la musculation, vous aurez besoin de deux choses: un tapis de yoga et un bébé. Ce dernier fera office d’haltère – un haltère tout mignon et frétillant aux joues bien rebondies! Si ce type d’exercice est fort agréable, il requiert néanmoins de bons muscles et surtout, une bonne tonicité du périnée. 

Randonnée

Êtes-vous un-e adepte de la randonnée? Là encore, avoir un enfant n’est pas synonyme de renoncement. Nul besoin de partir à l’assaut des sommets durant toute une journée ou de franchir des cols de montagne: il existe suffisamment de parcours plus courts et cependant physiquement exigeants qui seront parfaits pour une randonnée sportive. Les bébés encore petits qui ne sont pas encore capables de tenir leur tête tout seuls pourront, selon la préférence des parents, être portés en écharpe ou dans un porte-bébé. Une fois que votre enfant pourra rester assis et tenir sa tête tout seul (soit vers 8 mois environ), vous pourrez investir dans un porte-bébé dorsal spécial.

Astuce: faites ici le plein de bonnes idées de randonnées.

Vélo

Les week-ends sont le moment idéal pour s’adonner à de longues balades à vélo, là encore un excellent moyen de se maintenir en forme. Le mieux sera ici d’installer votre enfant dans une remorque, où il sera bien à l’abri du vent, du froid et de la pluie. La remorque présente aussi cet avantage que vous pourrez y ranger tout ce dont vous aurez besoin pour votre expédition. On trouve désormais des sièges bébé spéciaux pour remorques à vélos. Malgré tout, la route pouvant parfois être assez cahoteuse, vous ferez bien d’attendre pour vous en servir sur de longues distances que votre enfant puisse tenir assis tout seul. Les sièges de vélo seront moins adaptés dans le cas de grandes balades parce qu’au bout d’un moment ils peuvent devenir inconfortables. En outre, ce type d’accessoire offrirait un maintien insuffisant à la tête et au cou de votre enfant si celui-ci venait à s’endormir.

D’autres idées de la rédaction Famigros

À ne pas
manquer