Conseil pour bébé

Comment les parents peuvent favoriser au quotidien le développement du langage de leur bébé

Longtemps avant que leur bout de chou n’ait prononcé son premier mot, les parents peuvent favoriser le développement de son langage. Voici des conseils à appliquer au quotidien.

Informations utiles

Mots-clés

Jeune enfant

Informations utiles

Mots-clés

Jeune enfant

L’essentiel en bref

  • Les parents qui parlent souvent à leur enfant et utilisent un vocabulaire très varié favorisent le développement du langage de leur petit bien avant que celui-ci ne parle lui-même.
  • Des chercheurs ont prouvé que les parents du monde entier utilisent un ton plus aigu lorsqu’ils parlent à leur bébé.
  • Les chansons et les jeux de doigts favorisent l’acquisition ludique du langage.

Maman et papa attendent impatiemment le premier mot de leur petit trésor. «Tu as entendu? Il a dit «Maman». Les parents sont transportés de joie lorsque cela arrive. Pour les parents, le premier mot est un événement très particulier. Mais personne ne peut prédire la date.

Dès le quatrième ou le cinquième mois, le bébé prononce des syllabes comme «mamama» ou «bababa». Puis l’adorable babillage se fait plus clair et un pas important vers l’acquisition du langage est franchi. Durant cette phase, le bambin aime aussi imiter les bruits. Mais il est encore trop tôt pour un mot intelligible.

Certains enfants prononcent leur premier mot dès l’âge de sept mois, d’autres seulement à un an et demi. Cette fenêtre de temps est considérée comme normale par les psychologues du développement. Certains enfants ont même besoin de plus de temps encore. Mais bien avant l’arrivée du premier mot, les parents peuvent soutenir le développement de leur bébé et susciter chez lui le plaisir de parler.

Parler régulièrement avec bébé

La meilleure façon pour les parents de favoriser l’acquisition précoce du langage est bien entendu de parler beaucoup avec l’enfant. La plupart des parents le font d’ailleurs intuitivement. Même si cela leur semble parfois un peu étrange, car la communication repose au départ uniquement sur des monologues, c’est pourtant la meilleure méthode pour stimuler le développement et l’acquisition du langage.

Cependant, les parents doivent veiller à ne pas toujours utiliser un langage bébé. Mais ils ne doivent pas non plus parler sans cesse à leur enfant comme à un adulte. C’est une affaire de juste dosage. La meilleure façon de parler au bébé est de le faire clairement, lentement, en se répétant, et aussi en y mettant beaucoup d’expressivité. Imiter régulièrement le langage bébé de l’enfant, c’est le conforter dans l’idée qu’il est sur la bonne voie dans son développement. Mais lui parler aussi souvent en mode adulte suscite sa curiosité et fixe à chaque fois des objectifs lointains. Lorsqu’un enfant entend sans cesse des phrases correctement formulées, il apprendra plus facilement les structures grammaticales plus tard.

Pourquoi les parents parlent avec une voix aiguë

Lorsque les parents parlent à leur tout-petit, ils modifient tout à fait inconsciemment le ton de leur voix: ils parlent avec une voix plus aiguë et chantante. Ce phénomène se produit pour les mères du monde entier parlant les langues les plus diverses comme l’ont démontré des chercheurs de l’université de Princeton. Ils supposent que ce changement de ton permet aux bébés de reconnaître plus facilement la voix de leurs parents parmi celles d’autres adultes. Qui plus est, les petits parviennent mieux à reconnaître les mots et à en apprendre de nouveaux.

Les bébés profitent d’un vocabulaire diversifié

Outre la fréquence de la communication avec l’enfant, la diversité du lexique est aussi capitale. Plus un enfant entend de mots différents dans la bouche de ses parents, mieux il développe son cerveau – et donc son intelligence, comme le montrent les études. Dès qu’un enfant est capable de parler, un autre aspect vient s’ajouter: en l’occurrence, la discussion qu’il a avec ses parents et l’espace dont il y dispose pour s’exprimer. C’est le neurologue américain John Gabrieli qui l’a découvert.

En aucun cas, les parents ne doivent vouloir forcer le développement langagier de leur enfant, par exemple en ne répondant plus à ses mimiques et à ses gestes pour le pousser à l’expression verbale. Le bébé ne le comprendra pas et se sentira très vite négligé. Et à chaque âge, la communication non verbale fait partie du langage, pas seulement à l’âge du bébé.

9 conseils pour favoriser le langage chez l’enfant

  • Dès maintenant, vers l’âge de cinq mois, vous pouvez lire à votre enfant des histoires à haute voix. Même s’il ne comprend pas tout, il se familiarisera avec la mélodie du langage et les mots nouveaux, ce qui favorisera son développement. Les histoires audio produiront le même effet.
  • Chantez souvent des chansons pour votre enfant. La musique parle bien aux enfants. Votre petit traitera particulièrement bien les mots en lien avec la mélodie.
  • Lisez des rimes à votre enfant. Il aimera les comptines amusantes et apprendra beaucoup de nouvelles choses.  
  • Les jeux de doigts stimulent non seulement la sensibilité au langage, mais développent aussi la motricité de votre bambin.
  • Les chansons à gestes sont parfaits pour associer le langage à l’expérience corporelle. Lorsque l’enfant est un peu plus grand, des cours de psychomotricité qui intègrent aussi des chansons sont intéressants.
  • Parlez beaucoup avec votre enfant. D’une part, vous lui offrez ainsi votre attention, et d’autre part, vous le familiarisez avec le son de différents mots et lui donnez envie de vous imiter.
  • Nommez ou décrivez ce que vous faites (par exemple, regarde, je vais éplucher ces pommes de terre!»). Le petit enregistrera l’information et apprendra ainsi beaucoup de nouveaux mots.
  • Ne vous contentez pas de parler un langage enfantin. Utilisez aussi les termes corrects pour désigner les choses et les gens, vous permettrez ainsi à votre petit d’accéder à un vocabulaire particulièrement riche.
  • Tapez dans vos mains ou sur un objet pour marquer le rythme de vos mots. Des chercheurs ont découvert que les enfants ayant un bon sens du rythme avaient aussi un bon sens du langage.

Nos recommandations de produits:

Photo: Getty Images

D’autres idées de la rédaction Famigros

Bon
conseil