Conseil pour bébé

Quand on lit un livre à voix haute, on fait bien plus que raconter une histoire

Grâce à leurs images intéressantes et à leurs couleurs gaies, les livres séduisent déjà les tout-petits. Très tôt, les jeunes enfants adorent qu’on leur lise des histoires. Une activité qui n’est pas seulement divertissante, mais qui élargit aussi leur horizon et enrichit leur vocabulaire. Voici de quoi il faut tenir compte lorsque vous faites la lecture à votre bambin.

Informations utiles

Informations utiles

L’essentiel en bref

  • Faire la lecture aux enfants, ce n’est pas seulement leur montrer une vision du monde, mais aussi leur ouvrir les portes d’univers fantastiques.
  • Les livres d’images en tout genre ainsi que les albums à volets ont particulièrement la cote auprès des enfants en bas âge.
  • Faire la lecture est aussi une façon de dialoguer.
  • Quel livre choisir? Pour les tout-petits, il est important que le récit et les personnages de l’histoire ne soient pas trop complexes.

«Lit!», s’exclame Léa lorsqu’elle souhaite que papa ou maman lui lise un livre. Puis, elle amène ses parents vers le canapé et s’assoit sur leurs genoux. En ouvrant le livre, Léa s’écrie «coin coin» et montre avec enthousiasme sur le canard dans la mare. Que c’est agréable de passer un moment ensemble sur le canapé à feuilleter un livre! Mais ce n’est pas tout. Les enfants à qui on lit souvent des histoires apprennent automatiquement beaucoup de choses.

Pourquoi il est si important de faire la lecture aux enfants

Les livres élargissent l’horizon. Les petits curieux savent ainsi à quoi ressemble une girafe ou un lion par exemple, même s’ils n’ont jamais vu ces animaux pour de vrai dans un zoo. Mais la lecture ne montre pas seulement une vision du monde, elle ouvre aussi les portes d’univers fantastiques. «Grâce aux livres, l’enfant apprend à faire des liens et à comprendre certains processus», explique Sabrina Disabato, logopédiste diplômée, qui gère le site Internet kindersprache.ch avec sa collègue Ann-Sabine Künzler. Pour leur futur comportement de lecture et d’écriture, il est capital que les enfants fassent l’expérience que les images et l’écriture véhiculent une histoire.

La lecture à voix haute, une activité qui doit faire plaisir

Parfois, les parents n’ont pas la même idée de la lecture à voix haute que leur enfant. Ils souhaitent raconter une histoire. Cependant, l’enfant ne veut pas simplement écouter, mais aussi participer. Il touche le livre, essaie de tourner les pages et coupe la parole à la personne qui lit l’histoire. Mais ce n’est pas une raison pour s’énerver. Peut-être que pour l’instant le bambin se concentre sur la façon de tourner les pages. Une manipulation qui nécessite aussi de l’entraînement. Il est surtout primordial de ne jamais exercer de pression lors de la lecture. Votre enfant doit avoir du plaisir à vous écouter lire une histoire.

Quels sont les livres pour enfant particulièrement adaptés? «Les livres d’images et les albums ‘cherche et trouve’ aux contrastes marqués éveillent tout spécialement l’intérêt des enfants âgés de deux à trois ans», affirme Sabrina Disabato. «Les petits apprécient aussi les livres à volets, car ils y découvrent toujours de nouvelles choses.» De plus, un livre d’images permet également d’apprendre les règles de conversation, comme l’échange entre la personne qui écoute et la personne qui raconte.

Comment les parents peuvent-il impliquer leur bout de chou lors de la lecture

Les familles qui souhaitent motiver leurs enfants à regarder ensemble des livres ont intérêt à inclure leur progéniture dans le processus. «Hé, regarde, as-tu vu le canard? Qu’est-ce qu’il fait?» - «Et qu’est-ce qu’on voit là? Une grenouille, exactement. La grenouille est verte et coasse fort!» Qui? Quoi? Pourquoi? Comment? Où? Quand? La personne qui regarde le livre avec l’enfant devrait poser des questions ouvertes et non pas des questions auxquelles on peut répondre par «oui» ou par «non». «Oh, la grenouille est assise sur une pierre. Que penses-tu, où va-t-elle se rendre ensuite?» Selon Sabrina Disabato, une autre solution est que l’enfant pointe un objet du doigt et que l’adulte le nomme et l’explique en quelques mots ou crée un lien avec la réalité.

Amélioration du vocabulaire et de la grammaire

Lorsque les adultes lisent ou racontent une histoire, ils s’adaptent instinctivement au stade de développement de l’enfant qui écoute. «Le débit de paroles est moins rapide et l’articulation est meilleure. La voix devient plus mélodieuse et plus claire.» L’histoire que vous lisez à votre bambin lui permet d’ailleurs de découvrir beaucoup de nouveaux mots. La grammaire aussi s’améliore si les parents reformulent de manière correcte les remarques des petits. Sabrina Disabato donne un exemple. Un enfant dit: «Maman, vache pré!» Les parents devraient alors lui répondre: «C’est exact. La vache est dans le pré!»

Petites histoires

Outre les livres qui renferment seulement des images, ceux qui racontent une histoire simple avec beaucoup de répétitions peuvent aussi intéresser les enfants à partir de l’âge d’un an et demi. «Les livres qui traitent d’un sujet issu du quotidien des enfants sont particulièrement appréciés», confie Sabrina Disabato. Souvent, les petits aiment entendre toujours le même dialogue contenant les mêmes mots lorsqu’on leur lit leur histoire préférée. En effet, ils adorent les répétitions. Ils attendent impatiemment le mot qu’ils pourront alors dire en chœur. Les enfants ont besoin des répétitions pour comprendre l’histoire et assimiler les liens.

Récit simple

Les livres d’images doivent plaire aux petits. Le meilleur livre d’images est donc celui que votre enfant vous demandera de lire et de relire et qu’il regarde avec attention. Le plus important est que l’histoire soit simple. Les personnages ne devraient pas être trop nombreux. Si le récit est pimenté d’humour, cela permettra aux parents et aux enfants d’éclater de rire ensemble.

Ce dont les parents devraient tenir compte

  • Les livres sont destinés aux enfants. Or, les tout-petits n’arrivent pas encore à en prendre suffisamment soin. Et ce n’est pas grave. Ma foi tant pis s’ils sont écornés. Bien plus important qu’un livre impeccable est le plaisir procuré à l’enfant par la lecture et la découverte. Les livres en carton constituent de ce fait la meilleure option pour les enfants de deux ans.
  • Le bon moment. Vous venez de commencer à regarder le livre ensemble et votre petit loup le repousse déjà? Pas de problème. Si votre bambin préfère aller jouer, ce n’est pas la peine d’essayer de lui faire la lecture. Vous trouverez certainement des instants plus propices pour regarder un livre.

Lire un livre ensemble, c’est aussi un moment d’intimité

Regarder des albums seuls ou se faire lire un livre par les parents pose des jalons importants pour les petits. De plus, cela rapproche parents et enfant au sens propre du terme. «L’enfant et l’adulte sont en effet très proches l’un de l’autre lorsqu’ils regardent un livre ensemble ou que l’adulte lit une histoire à l’enfant», fait remarquer Sabrina Disabato. «L’enfant se sent à l’aise et en confiance, il s’agit donc de conditions optimales pour se concentrer sur le livre et découvrir ensemble une histoire.»

En savoir plus sur la lecture à voix haute

Le Centre de lecture de l’Institut de recherche et de développement de la Haute école pédagogique FHNW sélectionne régulièrement un livre d’enfant du mois. De plus, il présente chaque année une liste de livres particulièrement recommandés. L’Institut suisse Jeunesse et Médias (ISJM) organise chaque année une Journée de la lecture à voix haute. En outre, il donne également des conseils pratiques relatifs à la lecture à voix haute.

Photo: Getty Images

De nouvelles idées de la rédaction Famigros

Bon
conseil