Conseil pour bébé

Désormais bébé mange à la table familiale

Dès que votre petit peut s’asseoir et qu’il est habitué à une alimentation diversifiée, il a sa place à la table familiale. À quoi faut-il veiller pendant cette nouvelle étape?

L’essentiel en bref

  • Vers 10 mois, votre enfant est prêt pour la table familiale.
  • En observant ses parents à table, l’enfant apprend comment se comporter.
  • Pour préparer les repas de bébé, mieux vaut utiliser très peu de sel et d’épices.
  • Les parents ont intérêt à accompagner leur bambin à petits pas dans le changement d’alimentation.

À partir de cinq mois, la plupart des enfants sont prêts à goûter leur première purée de légumes et de fruits, et à se déshabituer du lait maternel. Une fois que votre petit sera familiarisé avec la purée et l’alimentation diversifiée, il aura rapidement envie de plus. Les légumes et fruits mixés lui paraîtront ennuyeux. L’enfant sera de plus en plus curieux de découvrir tout ce que mangent ses parents. On le voit à son regard: «ça sent bon, et en plus ça a l’air appétissant!» Ce que mangent les frères et sœurs aussi fait envie.

Et vers 10 à 12 mois, s’il est déjà en mesure de s’asseoir seul et connaît l’alimentation diversifiée, votre enfant peut parfaitement manger à la table familiale. Dès lors, il participe pleinement aux repas en famille et apprend très tôt par l’imitation comment se comporter à table. Maintenant, vous n’avez plus besoin de préparer un repas spécial pour votre petit. Ce temps gagné contribue à alléger votre planning. 

Fini la bouillie, vive l’alimentation solide

Désormais, les repas pris en famille deviennent une habitude. Pourtant, il ne s’agit pas uniquement de démarrer une alimentation équilibrée sans lait maternel. S’asseoir ensemble régulièrement pour manger signale à votre enfant qu’il fait partie de la famille. Ici, il n’apprend pas uniquement des habitudes alimentaires et des règles de conduite, mais aussi un comportement social. Il est donc essentiel qu’il règne une atmosphère détendue à table entre les parents et leur bébé. Si possible, mieux vaut éviter d’aborder des sujets difficiles. Sinon, votre petit trésor risque de ressentir les ondes négatives. Les parents évoqueront plutôt les belles expériences de leur journée, car le lien intrinsèque entre le repas et l’absorption de nourriture doit être positif dès le début.

Conseils et règles pour cuisiner l’alimentation diversifiée des petits

  • Utilisez le sel de manière aussi parcimonieuse que possible. L’excès de sel nuit à la santé et est mauvais pour les reins des jeunes enfants. N’ajoutez pas non plus de sucre à la nourriture.
  • N’obligez pas votre bébé à manger des fruits et des légumes s’il les refuse. En associant des saveurs connues et de nouveaux aliments, vous aiderez votre enfant à accepter la nouvelle alimentation.
  • Attention aux aliments sains, mais plus durs, comme les noix, les câpres ou les olives! Le mieux est de les écraser pour éviter que les petits risquent de s’étouffer. Par ailleurs, les légumes durs doivent être cuits et donc ramollis avant d’être servis à votre bébé.
  • Renoncez aux épices trop fortes. Les papilles gustatives de votre enfant sont encore très sensibles. Vous pourrez ajouter du piment et du poivre à table.
  • Veillez aux réactions de votre enfant lorsqu’il ingère certains aliments afin d’identifier au plus tôt d’éventuelles allergies.

Une ambiance saine pour un bébé en bonne santé

Nous autres humains aimons les rituels et structures fixes. Cela nous aide à nous repérer. C’est pourquoi les heures de repas régulières, auxquelles tous les membres de la famille s’asseyent à table, constituent un bon cadre. Et surtout n’oubliez pas: on mange aussi avec les yeux. Une table bien propre et joliment dressée ouvrira également l’appétit du petit. Une vaisselle adaptée aux enfants aura aussi un rôle à jouer. Les assiettes et gobelets en mélamine conviennent parfaitement aux bébés. Ces accessoires existent avec différents motifs et résistent aux chutes. Pour contribuer à une atmosphère détendue, vous pouvez aussi donner à votre bébé la possibilité de préparer lui-même son repas, à condition qu’il ne risque pas de se blesser. Ainsi, il sera intégré dans le processus de création – presque comme les grands. Les bébés perçoivent très bien s’ils ont encore faim ou s’ils sont rassasiés. Il est donc inutile de les obliger à finir leur assiette.

Des règles d’or pour le repas à la table familiale – votre enfant apprendra ainsi au plus tôt en suivant le bon exemple

  • On attend que tout le monde soit assis pour commencer à manger
  • Chaque membre de la famille peut dire ce qui est important pour lui
  • On laisse les autres parler sans les interrompre
  • On ne se dispute pas à table
  • On ne parle pas la bouche pleine
  • La télévision reste éteinte pendant les repas
  • Personne n’utilise son smartphone à table

Les jeunes enfants aussi peuvent apprendre les bonnes manières à table

Lorsqu’un bébé mange à table avec le reste de la famille, il peut vite arriver que la moitié du repas finisse par terre. Restez zen – les enfants n’apprennent pas les bonnes manières du jour au lendemain. En tant que parents, vous pouvez donner l’exemple. Ainsi, votre petit s’habituera progressivement à bien se comporter à table. Les premiers temps, votre enfant voudra encore manger avec les mains. Ces dernières sont les fourchettes et les cuillères des petits: elles ne leur servent pas uniquement à porter les légumes et le pain à la bouche, mais aussi à percevoir leur texture et leur chaleur. Là encore, les parents doivent faire preuve de patience avec l’introduction de la fourchette et du couteau.

Nos recommandations de produits:

Une erreur s’est produite lors du téléchargement des produits

Photo: Getty Images

Autres idées de la rédaction Famigros

Bon
conseil