Conseil pour bébé

Garde des enfants - Un deuxième foyer

Crèche, maman de jour, nounou, baby-sitter, grands-parents ou un panachage de tout cela? La plupart des parents choisissent les institutions mais d’autres préfèrent rester en famille.

L’essentiel en bref

  • Sans autorisation, les parents de jour peuvent s’occuper de cinq enfants de moins de 12 ans au maximum.
  • Dès que vous engagez une personne pour s’occuper de vos enfants, vous devenez employeur! Lorsque vous payez une nounou ou une jeune fille au pair, il faut veiller aux déductions des assurances sociales. 
  • À partir de cinq heures de travail par semaine, les prétentions salariales d’un contrat de travail domestique régulier s’appliquent pour une baby-sitter majeure.

La garde idéale pour votre enfant

Si les deux parents travaillent, une planification minutieuse du quotidien familial s’impose. L’accueil extra-familial doit être affectueux, fiable et prévu à aussi long terme que possible. Dans l’idéal, les enfants trouveront des personnes de référence compréhensives et noueront de nouvelles amitiés.

Crèche

Les crèches accueillent les enfants à partir de quelques mois et jusqu’à leur entrée au jardin d’enfant. Il s’agit d’une structure professionnelle qui s’occupe des petits du matin au soir. À la crèche, la notion de groupe est très importante. Les enfants apprennent beaucoup les uns des autres. Ils jouent, ils chantent, ils bricolent, ils mangent et ils dorment ensemble. Pour garantir un encadrement aussi individuel et adapté aux enfants que possible, la fédération pour l’accueil de jour de l’enfant (kibesuisse) a mis au point un ratio facultatif. Selon ce dernier, un professionnel formé peut s’occuper au maximum de trois enfants de moins de 1 an et demi.
Beaucoup de crèches proposent des places subventionnées. Le montant de l’aide dépend du revenu des parents. Le nombre de places subventionnées et la somme moyenne payée par les parents pour ce type d’accueil varie fortement selon les cantons. Les données de kibesuisse fournissent une indication approximative: les parents ayant un revenu élevé doivent compter environ entre 90 et 150 francs par jour, ceux à faible revenu entre 20 et 150 francs, selon les subventions. Des tarifs plus élevés s’appliquent aux enfants jusqu’à 1 an et demi, car ils demandent davantage d’attention. Pour ce qui est du choix de la crèche, d’autres éléments que les coûts jouent également un rôle (proximité avec le domicile ou le lieu de travail, horaires d’ouverture, orientation pédagogique, locaux, etc.). Un conseil: contactez différentes crèches et allez les visiter, c’est le meilleur moyen de voir quelle structure est la bonne pour votre famille.

Maman de jour / famille de jour

Les parents de jour sont une autre forme d’encadrement importante. Cette solution est un peu plus familiale que la crèche, ce qui peut représenter un avantage notamment pour les bébés. Les heures de garde peuvent être déterminées de manière individuelle. Dans la plupart des cas, la maman de jour ou la famille de jour s’occupe des enfants chez elle. 
Les mamans de jour ou les familles de jour peuvent travailler sur une base privée ou collaborer avec une agence de placement. Pour garantir un encadrement optimal, la législation en matière d'accueil d’enfants impose que les mamans de jour sans autorisation spéciale n’ont le droit de s’occuper simultanément que de cinq enfants au maximum. 
Les coûts dépendent de la hauteur des subventions publiques. Selon kibesuisse, le plein tarif pour les parents s’élève en moyenne à 11 francs par heure. Les repas, les nuitées et les suppléments week-end sont facturés en sus. Il est recommandé de passer des contrats écrits avec les familles et les mamans de jour.

Nounou / employée de maison privée

Elle cuisine, joue avec les enfants et, si nécessaire, les amène chez le médecin: la nounou professionnelle. Il peut s’agir de la solution idéale si vous travaillez et avez deux enfants ou plus. À noter que les titres professionnels «nounou» ou «nourrice» ne sont pas protégés. Par conséquent, il est conseillé de mener un entretien d’embauche minutieux et de consulter les diplômes et certificats de travail.
D’après les recommandations de Nannyverein Schweiz, une nounou sans formation spécifique peut exiger un salaire mensuel de 3500 à 3800 francs. En possession d’un diplôme fédéral, par exemple en qualité d’assistante socio-éducative, elle peut gagner jusqu’à 5500 francs. 
Vous trouverez toutes les informations sur les contributions aux assurances sociales et les autres assurances obligatoires sous www.ahv-iv.ch/fr/Accueil. Différents portails tels que www.rockmybaby.ch proposent des nounous.

«On se partage une bonne d’enfant»: lisez-en davantage sur ce thème sur www.migros-magazin.ch.

Baby-sitter

Les baby-sitters viennent prêter main forte certains jours ou soirs. Non seulement des jeunes mais aussi des étudiants ou encore des adultes qui aiment les enfants proposent leurs services sur des portails tels que lilliput. Une baby-sitter peut également être utile en cas d’urgence (lien en allemand et en anglais uniquement): www.care4kids.ch.
Il n’y a pas de salaire minimal pour les baby-sitters de moins de 18 ans qui gardent les enfants de manière sporadique. Le calculateur de salaire horaire de Babysitting24 vous permet toutefois de calculer une recommandation de prix.

Garde d’enfants privée

La garde d’enfants est encore aujourd’hui très souvent organisée dans le privé. Les grands-parents notamment apportent ici un soutien inestimable. 
Il est également possible de s’aider entre parents voisins ou amis. À cet égard, il est important de passer des accords contraignants, car personne ne doit se sentir exploité. À partir du moment où la garde devient régulière et représente une obligation, il faut commencer à parler de rémunération. 

Jeune fille au pair

Les jeunes filles au pair peuvent soulager au quotidien et promouvoir l’échange culturel dès le plus jeune âge. Il s’agit généralement de jeunes qui se rendent dans un autre pays pour aider à s’occuper des enfants et au ménage. 
La famille d’accueil doit fournir les repas et une chambre. Ces prestations en nature sont calculées à 990 francs. De plus, une jeune fille au pair doit recevoir un salaire en espèces. L’association suisse PRO FILIA, qui place des jeunes filles au pair, recommande un salaire net situé entre 600 et 700 francs par mois, selon le canton. 

Déduire les frais de garde des impôts

Au niveau de l’impôt fédéral direct, les parents peuvent déduire jusqu’à 10 100 francs par enfant de frais de garde prouvés. La condition est que les enfants vivent dans le même ménage et que les deux parents exercent une activité professionnelle ou ne puissent pas assurer l’encadrement. Pour ce qui est des impôts cantonaux, des déductions jusqu’à hauteur de 17 500 francs sont possibles selon les cantons.

Photo: Getty Images

Autres idées de la rédaction Famigros

Coucou