Conseil pour bébé

Voiture pour enfant, trottinette avec siège et draisienne: les pilotes en herbe se mettent en route

Tricycle, Bobby Car ou draisienne: quel véhicule est le plus adapté au début de la deuxième année de vie? Nous répondons à cette question et montrons quel est l’engin qui contribue le mieux au développement moteur des petits pilotes.

Informations utiles

Informations utiles

L’essentiel en bref:

  • Lorsque votre bambin est capable de marcher avec assurance, il est prêt pour une voiture pour enfant, une trottinette avec siège ou une trottinette pour les tout-petits. 
  • Pousser, freiner, piloter: les premiers véhicules constituent un superbe moyen d’exercer les capacités motrices et la coordination des enfants en bas âge.
  • Une draisienne est un modèle plus complexe qu’une voiture pour enfant. C’est pourquoi elle est recommandée seulement à partir de deux ans.

Le premier véhicule ne laisse aucun enfant indifférent. Dès que bébé réussit à se mettre debout et à marcher, il aime se déplacer aussi à plus grande vitesse. Même si assis sur le Bobby Car, il glisse et pousse davantage qu’il ne roule, le tout-petit sent qu’avec un peu de force et de contrôle il est capable de déplacer à la fois un objet et lui-même. Le Bobby Car fait partie des véhicules les plus appréciés des enfants en bas âge. Mais quand un enfant est-il prêt pour cette aventure?

Bénéfique pour les muscles et le cerveau

Pour savoir quand faire monter junior sur son nouveau bolide, il faut vérifier si ses pieds touchent le sol lorsqu’il est assis sur la petite voiture. Si tel est le cas, votre pilote en herbe est prêt pour sa première virée. En outre, se déplacer sur ce véhicule fait non seulement plaisir aux tout-petits, mais exerce également leur motricité globale. En effet, la force provenant du haut du corps est utilisée pour élancer les jambes et faire ainsi avancer le petit véhicule. Ces mouvements renforcent les muscles du dos et des jambes. Le fait de devoir piloter le véhicule stimule en outre les capacités de coordination de l’enfant.

Avancer correctement est une question d’entraînement: il faut un peu de temps jusqu’à ce que le petit parvienne à diriger et à pousser la petite voiture simultanément. Les voitures pour enfant sont robustes et ne risquent pas de se renverser, c’est pourquoi les véhicules Bobby Car et compagnie sont considérés comme le meilleur modèle débutant pour les petits de 12 à 18 mois. Mais attention: veillez à ce que votre bambin ne porte pas ses habits et chaussures du dimanche, car les vêtements risquent d’avoir des trous et des traces d’usure. Lorsque les petits glissent avec leur engin sur le sol, en particulier sur l’asphalte à l’extérieur, pantalons et chaussures en prennent un coup.

Exercice d’équilibre pour passer à la draisienne

Le Bobby Car a perdu tout son intérêt, mais il est encore trop tôt pour la draisienne? Ils ne sont peut-être plus tendance, mais très recommandés pour entraîner l’équilibre: le tricycle et la trottinette avec siège. Ces engins sont moins stables que les voitures pour enfant. Comme sur la draisienne, les tout-petits doivent compenser avec le poids de leur corps un éventuel basculement lorsqu’ils font un virage ou se déplacent à grande vitesse. Par contre, ces véhicules sont plus faciles à diriger que les voitures pour enfant, puisqu’on s’engage dans une direction en manœuvrant le guidon et non un volant. 

La trottinette pour les tout-petits, une sorte de mini-trottinette en matière synthétique robuste, a également la cote. Sur cet engin, l’enfant renforce non seulement ses muscles en se propulsant avec les jambes, mais exerce aussi son sens de l’équilibre! Et une telle trottinette en jette! Rien d’étonnant donc à ce que votre bambin préfère d’abord tester la trottinette avant de monter sur un vélo.

S’entraîner pour le premier vrai vélo

Observez votre rejeton dans ses déplacements. Vous remarquerez rapidement s’il est prêt pour ses premiers essais sur la draisienne. Faire de la draisienne est une excellente manière de se préparer pour faire du vélo comme les grands, car cela entraîne le sens de l’équilibre et la motricité nécessaires. Ici aussi, l’enfant est assis sur une selle et pousse avec les pieds pour avancer. La draisienne est constituée de seulement deux roues ou roulettes. Le poids du corps est nécessaire pour diriger et manœuvrer le véhicule. Cela implique une bonne capacité de coordination et un sens aigu de l’équilibre.

Pour cette raison, il convient de ne pas laisser un enfant tester la draisienne trop tôt, car cela pourrait s’avérer dangereux. La plupart des enfants sont prêts à passer progressivement à la draisienne vers l’âge de deux ans.  Il faudra certainement quelques heures, et aussi quelques chutes, avant que les premiers déplacements ne soient une vraie réussite.

La sécurité avant tout: le port du casque de vélo est essentiel

Que votre enfant se déplace en Bobby Car, à trottinette ou en draisienne, protégez sa tête des conséquences d’une chute et faites-lui porter un casque. La vitesse des voitures pour enfant ne doit pas être sous-estimée. Il est important que le casque soit bien ajusté et pas trop serré. S’il est agréable à porter, votre bambin ne rechignera pas à le mettre même lorsqu’il commencera à faire du vélo.

Photo: Getty Images

De nouvelles idées de la rédaction Famigros

Bon
conseil