Conseil pour bébé

Stimuler le développement cognitif et personnel de son enfant par le dessin

Dès qu’un enfant est capable de tenir un crayon dans la main, il se met généralement à gribouiller et à dessiner sur des feuilles de papier pour s’exprimer. Il communique ainsi avec son entourage tout en développant d’importantes capacités. Grâce à nos conseils, découvrez comment stimuler votre enfant en profitant de son enthousiasme pour le dessin.

Informations utiles

Informations utiles

L’essentiel en bref

  • Le dessin stimule les capacités de concentration, la patience, la motricité fine ainsi que la mémoire, la créativité et la confiance en soi.
  • Chez les tout-petits, le dessin permet surtout d’exercer la coordination œil-main.
  • Les chefs-d’œuvre de votre progéniture ne devraient jamais recevoir de critiques négatives. L’art est un moyen de s’exprimer en toute liberté.

Incroyable, mais vrai: hier encore un nourrisson, votre petit arrive désormais déjà à tenir un crayon dans la main. Lorsqu’il trace un rond de couleur sur la feuille blanche, tout son bras, ou même tout son corps, suit le mouvement. Les enfants semblent souvent totalement absorbés dans leur activité lorsqu’ils font du dessin ou de la peinture. S’occuper en faisant preuve de créativité les calme. Les bambins se concentrent pleinement sur la création de leur œuvre d’art, même si celle-ci n’est qu’une suite de gribouillis de couleur aux yeux des adultes.

La créativité contribue au développement du cerveau

À travers le dessin, les enfants peuvent s’exprimer d’une toute nouvelle manière. Au lieu de prononcer des mots, ils peuvent communiquer au moyen d’images et créer quelque chose de durable. C’est pourquoi il est important d’inciter sa progéniture à persévérer dans ses efforts: une parole ou un regard approbateur lorsque vous contemplez son dessin l’encourageront à faire preuve de créativité. Toutefois, ne forcez ou ne pressez jamais votre bambin. S’il ne veut pas dessiner ou s’il ne parvient pas encore à obtenir les mêmes résultats que ses petits camarades, cela n’a aucune importance. Chaque enfant se développe à son propre rythme.

Nul besoin de scruter les œuvres de sa progéniture avec anxiété: à un an, elle se contentera généralement de quelques traits de crayons indistincts sur une feuille. Ce n’est qu’à l’âge d’environ trois ans qu’un enfant commence habituellement à dessiner des lignes, des cercles et des bonshommes têtards. Il essaie alors de saisir ce qui l’entoure et de le reproduire sur le papier, ce qui constitue un excellent exercice pour le cerveau. De nouvelles synapses se créent lorsque la main et l’œil travaillent ensemble. Cela entraîne les capacités cognitives de manière ludique. Mais attention: n’ayez surtout aucune attente envers votre enfant!

À quoi faut-il veiller chez les gauchers?

Pour le dessin, la même règle s’applique que pour l’écriture: les enfants gauchers ne devraient jamais être forcés à tenir le feutre ou le pinceau dans la main droite s’ils ont tendance à préférer la main gauche.

Un espace pour laisser libre cours à sa créativité

Si vous disposez chez vous de l’espace nécessaire, une place ou un coin dédié au dessin est un lieu particulièrement stimulant pour un enfant en bas âge. Mettez à disposition de votre petit différentes feuilles de papier, des crayons et des feutres (exempts de substances nocives évidemment) de toutes les couleurs et adaptés pour son âge afin qu’il puisse laisser libre cours à son imagination. Dès que votre enfant est suffisamment grand, pensez à lui proposer aussi de la peinture à l’eau et des pinceaux. Pour les plus petits en revanche, optez plutôt pour des craies ou des blocs de cire. Il est important que les crayons et les feutres soient bien épais et marquent le papier sans qu’il soit besoin d’appuyer afin de simplifier la tâche aux bambins.

Par ailleurs, les feuilles de papier ne sont pas le seul support possible: les rouleaux de papier vides incitent aussi à la créativité. L’accès permanent au matériel de dessin motive et inspire les enfants à commencer tout seuls un nouveau chef-d’œuvre. Votre bambin aura ainsi suffisamment de place et de possibilités pour s’exprimer de manière créative.

Mais attention, si vous laissez vos petits artistes en herbe sans surveillance, les murs blancs de votre salon risquent d’être redécorés!

Comment motiver les rétifs au dessin

Même si c’est plutôt rare, il arrive que certains enfants n’aiment pas dessiner. Certains ont aussi plus de peine à s’exprimer sur le plan artistique avec des crayons ou de la peinture. Voici quelques conseils pour éveiller chez les petits l’intérêt pour le dessin:

  • Dessinez régulièrement avec votre bambin. Proposez-lui des formes, des motifs et des couleurs.
  • Mettez aussi des modèles de coloriage à sa disposition afin qu’il puisse les colorier ou s’en inspirer.
  • Discutez avec votre enfant de ses dessins. Dites-lui quand vous les trouvez beaux.
  • Ne critiquez jamais ses œuvres. Laissez à votre petit une entière liberté d’expression.
  • Proposez-lui différents crayons et feutres, couleurs et matériaux.

Ateliers de dessin libre et cours

En groupe également, dessiner est un vrai plaisir. Dans de nombreuses villes, vous trouverez des ateliers de dessin libre dans les centres communautaires, des cours de dessin ou même des écoles d’art pour enfant. Accompagnés par l’un de leurs parents, puis seuls, les tout-petits y dessinent déjà en groupe. Les enfants plus âgés (ainsi que leurs parents) y apprennent différentes techniques et y font le plein d’inspirations.

Les jalons du développement moteur au niveau du dessin et de l’écriture

  • de un à deux ans: gribouillages
  • à environ trois ans: lignes, cercles, bonshommes têtards
  • à environ cinq ans: lettres de l’alphabet
  • à environ six ans: écriture et dessins riches en détails

Photo: Getty Images

De nouvelles idées de la rédaction Famigros

Bon
conseil