Conseil pour bébé

Je n’ai pas besoin de faire la sieste! Tout ce que vous devez savoir sur le sommeil de votre enfant

Tôt ou tard, alors qu’ils approchent de leurs trois ans, les enfants cessent de faire la sieste. Mais jusqu’à quand en ont-ils effectivement besoin? La réponse à cette question ne peut être donnée a priori, car pour ce qui est du sommeil, chaque bambin a des besoins différents. Voici tout ce que vous devez savoir à ce sujet, ainsi que quelques conseils pour vous ménager des moments de calme, même si votre petit ne fait pas la sieste.

Informations utiles

Mots-clés

Jeune enfant

Informations utiles

Mots-clés

Jeune enfant

L’essentiel en bref:

  • Le nombre d’heures de sommeil varie d’un enfant à l’autre, tout comme l’âge auquel ils cessent de faire la sieste.
  • Se reposer plutôt que dormir: les phases de temps calme remplacent la sieste et aident les enfants à reprendre des forces.
  • Les heures fixes de coucher sont précieuses pour aider les enfants à cesser de faire la sieste, mais aussi pour soulager les parents.

Quel bonheur c’était pour papa et maman de pouvoir compter sur la sieste de bébé, après le repas de midi. L’occasion de pouvoir enfin souffler pendant deux heures au moins et de vaquer à d’autres occupations sans être interrompu. Mais cela cesse généralement vers l’âge de trois ans. En effet, à mesure qu’ils grandissent les enfants dorment moins. À deux ans, les petits ont besoin de treize heures de sommeil par jour en moyenne. Cela passe souvent à onze ou douze heures à l’âge de trois ou quatre ans. Mais des écarts pouvant aller jusqu’à deux heures ne sont pas rares. Bien sûr, ce quota est atteint en grande majorité, si ce n’est en totalité, pendant la nuit.

Quand les bambins ne s’endorment plus le soir...

Les enfants décident eux-mêmes à partir de quand ils ne souhaitent plus faire la sieste. Il ne faut surtout pas les obliger à continuer. Cela ne fonctionne pas et entraîne juste des conflits inutiles. En revanche, si votre enfant n’est fatigué que très tard ou n’arrive pas à s’endormir, il est possible de raccourcir, voire de supprimer totalement la sieste pour qu’il dorme suffisamment pendant la nuit.

Certains petits arrêtent de faire régulièrement la sieste dès l’âge de deux ans, alors que d’autres continuent jusqu’à trois ans. Mais à ce stade, la plupart d’entre eux ont encore absolument besoin de repos après le dîner ou dans l’après-midi. C’est l’occasion d’assimiler les impressions du matin et de refaire le plein d’énergie pour l’après-midi.

Les rituels aident à trouver le calme

Les parents peuvent et doivent aider leurs enfants à s’habituer à ce moment de repos. Comme c’est bien souvent le cas, les rituels sont utiles car ils servent de points de repère aux petits. Par exemple, le fait de définir un endroit précis pour se reposer après le repas de midi peut être un élément déclencheur indiquant aux enfants que l’heure est venue de se détendre. Ils pourraient ainsi s’installer sur le même canapé ou le même fauteuil. Pendant ces pauses d’une trentaine de minutes, les enfants aiment écouter des histoires apaisantes. S’ils préfèrent, ils peuvent aussi regarder un livre d’images en toute tranquillité. L’essentiel est de réduire le rythme de l’activité physique et mentale pour permettre aux enfants de se reposer, même s’ils ne font plus la sieste.

Concernant le moment du coucher, les parents doivent déterminer une heure raisonnable et adaptée à l’âge de l’enfant. Bien sûr, il n’est pas question de respecter l’horaire à la minute près. Mais des créneaux réguliers sont bénéfiques, aussi bien pour les enfants que les parents. En effet, ces derniers aussi ont droit à une soirée tranquille et méritent de se détendre. Le soir, il ne s’agit donc pas de négocier à chaque fois. La cohérence reste la meilleure option. Chacun sait alors à quoi s’en tenir. Évidemment, le samedi, pour les anniversaires ou à la veille des jours fériés, maman et papa peuvent fermer les yeux et laisser exceptionnellement les bambins jouer dans le salon pendant une heure de plus.

Besoin moyen de sommeil des enfants

Âge

Besoin de sommeil
(en moyenne 
pour 24 heures)

Sommeil quotidien

0–3 mois

16–18 heures

Répartition uniforme jour/nuit

3 mois

14,5 heures

Augmentation du sommeil nocturne / réduction du sommeil diurne

6–9 mois

14,2 heures

Début des nuits de 6 à 8 heures consécutives

12 mois

14 heures

2 siestes ou plus

18 mois

13,5 heures

1 sieste (96% des enfants)

2 ans

13 heures

1 sieste (87% des enfants)

3 ans

12,5 heures

1 sieste (50% des enfants)

3-5 ans

Fin de la sieste

4 ans

11,8 heures

1 sieste (35% des enfants)

Source: Oskar G. Jenni, Ivo Iglowstein, C. Benz, Remo H. Largo: Perzentilenkurven für die Schlafdauer in den ersten 16 Lebensjahren. pädiat. prax. 63 481-489 (2003) Hans Marseille Verlag. München.

Récapitulatif des phases de repos: comment tenir un agenda du sommeil

Votre enfant rencontre-t-il constamment des difficultés à s’endormir le soir? Refuse-t-il catégoriquement de se coucher? Vous réveille-t-il avant six heures du matin? Ou ne savez-vous pas avec certitude combien d’heures de sommeil il lui faut vraiment? Dans ce cas, vous pouvez tenir ce que l’on appelle un agenda du sommeil. L’idée étant de noter quand votre enfant dort et pendant combien de temps, ce sur plusieurs semaines. N’imposez aucun concept prédéfini à votre enfant, mais modifiez les heures de sommeil en fonction de vos observations. Si vous constatez qu’il a besoin de moins dormir que six mois auparavant, vous pouvez retarder légèrement l’heure du coucher ou raccourcir la sieste, voire la supprimer totalement.

Photo: Getty Images

De nouvelles idées de la rédaction Famigros

Conseil