Conseil pour bébé

Découvrir le monde à quatre pattes en toute sécurité

Lorsque les enfants commencent à marcher à quatre pattes, il importe de prendre certaines précautions. Nous avons rassemblé pour vous les principaux conseils de sécurité à appliquer pour que rien ne vienne perturber le plaisir de la découverte.

Pro Juventute
L’image est en cours de téléchargement.

Pro Juventute conseils au parents

Notre partenaire dans ce domaine est le service gratuit Conseils aux parents de Pro Juventute.

Informations utiles

Pro Juventute
L’image est en cours de téléchargement.

Pro Juventute conseils au parents

Notre partenaire dans ce domaine est le service gratuit Conseils aux parents de Pro Juventute.

Informations utiles

L’essentiel en bref:

  • Déplacez-vous au niveau du sol: observez chaque pièce et examinez-la avec les yeux de votre enfant. Vous identifierez ainsi les sources de danger.
  • Le but n’est pas de restreindre le périmètre de déplacement de votre petit, mais d’organiser votre intérieur pour qu’il puisse s’y mouvoir en sécurité. Depuis la barrière de porte jusqu’au cache prise, vous trouverez dans le commerce toute sorte d’auxiliaires et d’outils pratiques.
  • Marcher à quatre pattes est important pour le développement de votre enfant: cela favorise la coordination des deux hémisphères cérébraux.

Soudain, le grand moment est arrivé: votre enfant se déplace en rampant. Les parents ne sont pas les seuls à se réjouir de cette conquête. L’enfant a lui aussi grand plaisir à partir à la découverte de son environnement. Et pour que vous puissiez vous aussi en profiter sereinement, vous devez prendre quelques précautions. 

Le mieux est d’essayer d’appréhender votre environnement avec les yeux de votre enfant. Examinez tous les espaces dans lesquels il sera amené à se déplacer. Qu’est-ce qui peut être une source de danger lorsqu’il est à quatre pattes? Vous allez vite vous en rendre compte: beaucoup de choses. Mais pas d’inquiétude, il suffira de quelques changements pour que votre intérieur soit sécurisé. 

Les sources de danger pour votre petit:

Tout ce qui peut tomber: placez les objets fragiles comme la vaisselle ou les vases à des endroits inaccessibles pour l’enfant. Tout ce qui contient des liquides brûlants ou toxiques ou d’autres substances dangereuses doit être hors de sa portée. Attention aux nappes! Veillez à ce que votre petit garnement n’en attrape pas un coin ou, mieux, renoncez à la nappe pour plus de sécurité.

Tout ce qui présente un risque de chute: escaliers, cavités, descentes ou encore simples marches, lorsque l’enfant peut y accéder seul. Dans le commerce spécialisé, vous trouverez des barrières de porte, d’escalier et de sécurité. La règle: sécuriser – et montrer! Laissez toutefois votre petit s’essayer à monter et descendre les marches sous votre regard protecteur. 

Tout ce qui est toxique: même si elles sont belles, certaines plantes sont toxiques. Même en cas d’hydroculture, la prudence est de mise: les billes d’argile expansée ne sont pas qu’un super jeu pour votre enfant – il pourrait être tenté de les porter à la bouche. Pour la même raison, les parents qui ont un potager auront tout intérêt à renoncer pour un temps à l’engrais et aux pesticides tels que les granulés anti-limaces.

Tout ce qui peut basculer: une étagère pleine de livres, une commode à tiroirs, une étagère à chaussures… Fixez les pièces d’ameublement de manière à ce qu’elles ne puissent pas basculer s’il prend l’envie à votre enfant de les escalader. Il vous suffira d’une équerre pour fixer l’étagère au mur et en assurer la stabilité. Et si vous fixez avec des chevilles les meubles solidarisés, vous renforcerez leur stabilité.

Tout ce qui est électrique: les prises attirent tout particulièrement les enfants. Ils adorent mettre les doigts dans ce qui n’est pour eux que des trous dans le mur. Mais pas de panique: vous écarterez tout danger avec des sécurités spécialement conçues pour les enfants. Le dispositif se clipse tout simplement sur la prise. Il assurera une protection anti-électrocution, tout en laissant la prise utilisable. Vous trouverez des cache-prises dans le commerce de détail et les magasins spécialisés.

Tout ce qui risque d’entrer dans la bouche, le nez et les oreilles: vous le savez mieux que quiconque, les petits portent tout à la bouche ou mettent les choses les plus incroyables dans leur nez ou leurs oreilles. Tout ce qui est petit et qui traîne est donc une source de danger: cacahuètes, boutons, pièces, bijoux… Scannez votre environnement à la recherche des petits objets. Le saviez-vous? Les cacahuètes sont déconseillées aux enfants jusqu’à l’âge de cinq ans. De petits morceaux peuvent en effet dévier dans les voies respiratoires et atterrir dans les poumons. Pensez aussi à placer les écuelles des animaux domestiques et la litière du chat hors de la portée de votre enfant.

Que faire si votre enfant avale un corps étranger?

Pas de panique: la plupart des petits objets traversent l’appareil digestif sans problème. En revanche, consultez impérativement un médecin s’il a avalé des piles boutons par exemple, car celles-ci risquent d’endommager le système gastro-intestinal. Si votre enfant présente soudain des symptômes comme de la toux avec des difficultés respiratoires, s’il suffoque, si ses lèvres bleuissent ou s’il s’étrangle, appelez immédiatement le numéro d’urgence 144. Il se peut qu’un objet soit coincé dans son tube digestif. Essayez d’aider votre enfant à expulser l’objet. N’introduisez en aucun cas vos doigts dans le tube digestif. Si vous souhaitez être préparé à ce type de situation d’urgence, n’hésitez pas à participer à une formation de premiers secours pour petits.

Marcher à quatre pattes développe le cerveau

Vous le voyez – avec quelques précautions, vous pourrez permettre à votre enfant d’explorer un univers toujours plus grand. Marcher à quatre pattes est un excellent entraînement pour le cerveau des petits: l’alternance des mouvements des bras et des jambes favorise et conditionne la coordination des deux hémisphères cérébraux.

Le parc – prison ou accessoire pratique?

Le parc suscite souvent des débats. Certains parents le considèrent comme un obstacle au développement, tandis que d’autres n’y voient que des avantages. Les experts ne sont ni pour ni contre. Il faut juste que le parc ne soit pas utilisé comme une punition et bien veiller à la présence d’un label ou d’un contrôle de qualité lors de l’achat.

Les produits que nous recommandons:

Une erreur s’est produite lors du téléchargement des produits

Photo: Getty images

Voici de quoi rendre votre bébé heureux

Coucou