Sommeil de bébé

Dodo, l’enfant do…

De quoi un bébé a-t-il besoin pour bien dormir? Découvrez ici comment vous pouvez aider votre enfant à trouver le sommeil et à faire une nuit complète. Nous vous dévoilons également nos solutions contre les troubles du sommeil fréquents à cet âge.

L’essentiel en bref:

  • Sur 24 heures, un nouveau-né peut en passer entre 13 et 20 dans les bras de Morphée. À ce stade, il ne fait pas la différence entre le jour et la nuit.
  • N’attendez pas pour structurer la journée de votre enfant: il adoptera ainsi plus vite un rythme de sommeil régulier. 
  • Pour prévenir les risques de mort subite du nourrisson, faites-le dormir sur le dos.

Durant les premiers mois de sa vie, un bébé doit tout d’abord s’habituer à l’alternance jour-nuit, ce que l’on appelle le rythme nycthéméral. En général, il se réveille plusieurs fois durant la nuit; il a alors besoin d’être nourri, ou simplement que l’on s’occupe de lui. Les parents doivent donc, autant que possible, adapter leur quotidien à l’horloge interne et aux besoins de leur enfant. Ils pourront ainsi véritablement savourer ces premiers moments avec lui. 

De combien d’heures de sommeil mon enfant a-t-il besoin?

Chez l’être humain, les besoins de sommeil ne sont pas les mêmes d’une tranche d’âge à l’autre et d’une personne à l’autre. Les nouveau-nés ne font pas exception. «Les habitudes de sommeil des nouveau-nés sont très variables», explique le pédiatre zurichois Jan Cahlik. Dans ses premières semaines de vie, un enfant se réveillera souvent toutes les heures ou toutes les deux heures, et pourra dormir plusieurs heures entre les repas. Certains dormiront pas moins de 20 heures par jour le premier mois, quand d’autres se contenteront de 13. La moyenne, elle, s’établit à 16-18 heures. «Certains enfants auront de longues phases de sommeil deux fois par jour, précise Jan Cahlik, quand d’autres ne feront que de courtes siestes, mais plusieurs fois dans la journée. Chaque enfant est différent.» Alors qu’un adulte dort toute la nuit, un enfant pourra pratiquement recevoir son quota de sommeil durant la journée. Il peut donc tout à fait arriver que votre enfant s’endorme à 20 heures, mais vous tire du sommeil de ses cris à une heure du matin, en pleine forme.
Le rythme de sommeil peut progressivement commencer à se régulariser à partir du quatrième mois. Selon la National Sleep Foundation, un organisme américain, un bébé n’a plus besoin que de 12 à 15 heures de sommeil par jour à cet âge et après un an, ce chiffre n’excédera normalement plus 11 à 14 heures.

3 conseils pour le sommeil de bébé

1.) Rituel du soir

Pour que votre bébé comprenne que c’est bientôt l’heure d’aller dormir, il peut être bon d’instaurer un rituel du soir ou du coucher. L’enfant comprend alors que quand papa ou maman le met en pyjama, lui donne sa lolette et chante une berceuse, c’est l’heure d’aller au lit. 

2.) Lever

Un bébé réveillera ses parents plus souvent que le contraire. Une fois réveillé, il ne devrait pas rester trop longtemps au lit pour commencer sa journée. Mais chez les bébés aussi, il existe de gros dormeurs. Si vous remarquez que votre enfant, parce qu’il se lève trop tard, a du mal à s’endormir le soir, alors vous pouvez le réveiller doucement en début de journée. Plus il dort tard le matin, plus il sera en forme tard le soir.

3.) Pour un sommeil paisible

Une journée structurée aidera votre enfant à apprendre à dormir. Il comprendra que tel moment est dédié aux repas, et tel autre au jeu ou à la sieste. Des contacts physiques fréquents influeront eux aussi positivement sur son bien-être et son sommeil: les enfants qui sont beaucoup portés au cours de la journée ont un sommeil plus paisible que ceux qui passent beaucoup de temps tout seuls dans leur lit. 
 

Une gigoteuse pour plus de sécurité

Cet article n’est pas disponible actuellement.

Cet article n’est pas disponible actuellement.

Plutôt qu’une couverture, achetez une gigoteuse à votre bébé. En effet, votre enfant pourrait, en bougeant, se mettre la couverture sur la tête et ainsi risquer un coup de chaleur. Avec une gigoteuse, il sera toujours bien couvert sans jamais être gêné dans ses mouvements. 

Où mon enfant doit-il dormir?

Mon enfant doit-il dormir dans sa propre chambre? Ou sera-t-il mieux avec nous, dans le lit parental? Chaque endroit a ses avantages et ses inconvénients. Le lit parental a cet avantage qu’il permet au bébé d’être près de sa mère. Dormir contre le corps de cette dernière ne l’aide pas seulement à stabiliser son rythme cardiaque et respiratoire, mais aussi à rester bien au chaud. 
D’un autre côté, une étude américaine a montré en 2017 que les enfants faisaient plus rapidement leurs nuits lorsqu’ils dormaient dans leur propre chambre. Un compromis entre ces deux méthodes peut être le lit cododo, ouvert d’un côté et accolé au lit des parents. Ainsi, chacun aura son espace, mais mère et enfant resteront au contact l’un de l’autre.  
Il appartient donc à chaque famille de décider si elle souhaite que sa progéniture dorme seule ou dans le lit parental. En revanche, pour le pédiatre Jan Cahlik, il est primordial de porter attention à la température qui règne dans la pièce: «La température idéale est de 18 degrés Celsius.» 

Mort subite du nourrisson

Posez la question à une sage-femme ou à un médecin, tous vous répondront qu’il est plus prudent de faire exclusivement dormir son enfant sur le dos. «Il s’agit de la position de couchage la plus sûre pour prévenir les risques de mort subite», confirme Jan Cahlik. On parle de mort subite du nourrisson quand un enfant décède dans son sommeil sans raison apparente. On ne sait, à ce jour, toujours pas à quoi est dû ce phénomène. Les statistiques montrent toutefois que le nombre de bébés décédés dans leur lit a chuté à partir des années 1990. Or, c’est justement vers 1990 que les médecins se sont mis à déconseiller aux parents de faire dormir leur enfant sur le ventre. 

Voyager avec bébé

Cet article n’est pas disponible actuellement.

Cet article n’est pas disponible actuellement.

À peine votre bébé a-t-il eu le temps de s’habituer à son propre lit qu’il doit déjà prendre ses marques dans un autre, sur le lieu des vacances ou chez des proches. Pas si facile! Vous pouvez, si vous le souhaitez, l’habituer à dormir dans un lit pliant quelques jours avant le départ. Il s’y sentira ainsi plus vite à son aise, même une fois celui-ci installé dans un environnement étranger.

Nos recommandations de produits:

Une erreur s’est produite lors du téléchargement des produits

Photo: Getty Images

Voici de quoi rendre votre bébé heureux

Coucou