Conseil pour bébé

Pourquoi les nourrissons pleurent-ils - et que faire pour les calmer?

Un bébé qui pleure peut pousser les parents à bout. Nous vous expliquons pourquoi les nourrissons pleurent et comment faire pour les calmer.

Informations utiles

Informations utiles

L’essentiel en bref:

  • Les bébés ne savent communiquer qu’avec des pleurs. Toutefois, les parents peuvent apprendre à identifier les différentes raisons qui poussent leur petit à crier.
  • Pour apaiser leur enfant, maman et papa doivent rester calmes. En effet, leur nervosité se répercute sur leur progéniture.
  • Il ne faut jamais secouer un bébé, car les muscles de son cou ne lui permettent pas encore de tenir sa tête tout seul. Hémorragies cérébrales, handicaps ou même décès peuvent en résulter.
  • Sandra Guyer de l’association Schreibabyhilfe (Mon bébé pleure) nous explique dans le cadre d’une interview ce à quoi les parents de bébés qui pleurent beaucoup doivent faire attention et où ils peuvent trouver de l’aide. 

Conseils utiles:

Les premiers cris du nourrisson sont ceux que les parents préfèrent: à la naissance, le petit salue très bruyamment toutes les personnes présentes. Par contre, les cris suivants sont bien moins enthousiasmants. Mais il ne faut pas oublier que ces petits êtres n’ont pas encore d’autre moyen de s’exprimer. 

En particulier le soir, beaucoup de bébés ont de longues phases de pleurs, car ils doivent assimiler les nombreuses impressions accumulées au cours de la journée. Ici, patience et attention sont les maîtres mots. Durant la journée, les raisons les plus diverses peuvent déclencher des crises de larmes: la faim, l’inconfort, un besoin de proximité ou même une couche pleine. 

Commencez par inspirer profondément, prenez votre bébé dans les bras et réfléchissez à ce qui pourrait le pousser à pleurer. Gardez toujours à l’esprit que votre enfant ne hurle jamais sans raison ou pour vous énerver. Il ne connaît tout simplement pas encore d’autre langage. Nous avons rassemblé pour vous les raisons particulièrement fréquentes des cris de bébé.

Pourquoi les bébés pleurent-ils? 8 raisons fréquentes

1.) J’ai faim!

À quand remonte le dernier repas de votre bébé? Il se peut qu’il pleure tout simplement parce qu’il a faim. Et même si vous pensez qu’il vient de manger, n’oubliez pas que les besoins alimentaires en début de vie ne peuvent pas encore être planifiés avec exactitude. Il est tout à fait possible que les écarts entre les tétées varient. Ne vous étonnez donc pas s’il arrive que votre nourrisson vous réclame à nouveau du lait à peine quelques minutes après son dernier repas. N’hésitez pas à essayer: peut-être veut-il être allaité ou recevoir son biberon.

2.) Aïe, j’ai des ballonnements!

Cet article n’est pas disponible actuellement.

Cet article n’est pas disponible actuellement.

De nombreux bébés ont des problèmes de digestion au début de leur vie. Rien d’étonnant à cela, car le passage de l’alimentation en continu dans le ventre de maman à la laborieuse tétée n’est pas de tout repos pour ce petit organisme.

3.) Au secours, ma couche est pleine!

Les parents ne s’en rendent pas toujours compte immédiatement, c’est pourquoi bébé les alerte en pleurant: il me faut une nouvelle couche! Si papa et maman attendent trop longtemps, les fesses peuvent être irritées: une raison de plus de crier.

4.) Je meurs de fatigue mais je n’arrive pas à m’endormir!

Cela nous arrive à tous de temps à autre: on est fatigués mais on ne trouve pas le sommeil. Une situation à devenir fou. Et qui peut aussi arriver aux tout-petits. Les parents peuvent éviter cela en veillant très tôt à introduire un rythme quotidien avec des phases d’éveil et de sommeil. 

5.) Surexcitation: la journée a été trop remplie!

Se rendre dans un centre commercial bondé un samedi après-midi avec un nouveau-né n’est pas la meilleure des idées. Tout comme le faire passer de bras en bras à l’occasion d’une grande réunion de famille. Dans de nombreux cas, la surexcitation se manifestera au plus tard le soir-même par une longue phase de cris qui demandera beaucoup de patience de la part des parents.

6.) Je suis malade!

Cet article n’est pas disponible actuellement.

Cet article n’est pas disponible actuellement.

Votre bébé pleure beaucoup alors que ce n’est pas dans ses habitudes? Peut-être s’agit-il d’un signe avant-coureur de virus? Surveillez-le bien et contrôlez sa température régulièrement.

7.) J’ai trop chaud (ou trop froid)!

Peut-être avez-vous voulu bien faire et trop emmitouflé votre nourrisson pour qu’il n’ait pas froid. À l’inverse, il n’a peut-être pas très chaud en plein courant d’air avec un simple body à manches courtes. Au début, il n’est pas très facile de savoir combien de couches de vêtements il faut à un bébé. Astuce: en règle générale, il a besoin d’une couche de plus que vous.

8.) Je veux de la proximité et du contact!

Souvent, un bébé veut surtout une chose: être tout proche de maman et papa, car c’est là qu’il se sent en sécurité. Peut-être aspire-t-il donc à un câlin? Ou alors il souhaite changer de position mais n’y parvient pas tout seul. Tentez de recoucher votre bébé dans une autre posture.

Prudence! Pourquoi il ne faut jamais secouer un bébé qui pleure.

Votre bébé n’arrête pas de hurler et vous auriez envie de le secouer? Ne faites jamais cela! Les nouveau-nés et les bébés ne sont pas encore assez toniques pour tenir leur tête tout seuls. 

Un nourrisson, dont la tête part d’avant en arrière parce qu’il est secoué, peut subir de graves lésions. En effet, des veinules peuvent se rompre et entraîner ainsi des hémorragies cérébrales à l’origine de dégâts irréversibles. Secouer fortement un bébé peut entraîner sa mort; dans de nombreux cas, les bébés survivent mais souffrent ensuite de handicaps mentaux ou physiques graves. 

Par conséquent, dès que vous remarquez que les hurlements vous poussent dans vos retranchements, posez votre enfant dans son petit lit, quittez la pièce et prenez quelques respirations profondes. Vous pouvez aussi vous préparer une tisane ou passer le relais à votre conjoint. Si vous ne pouvez compter sur le soutien de personne, ne vous inquiétez pas: votre bout-de-chou peut très bien rester quelques minutes seul pendant que vous laissez retomber la pression. 

Si vous constatez que vous ne parvenez pas à vous calmer, n’hésitez pas à demander de l’aide, par exemple en appelant la ligne d’assistance aux parents Elternnotruf au 0848 35 45 55.

6 astuces pour apaiser son bébé

1.) Établir un contact physique

Cet article n’est pas disponible actuellement.

Cet article n’est pas disponible actuellement.

Souvent, quand bébé pleure, les parents ont pour réflexe de le prendre dans les bras. Les nourrissons aiment la proximité avec papa et maman. Vous pouvez, par exemple, utiliser une écharpe porte-bébé pour avoir votre enfant près de vous tout en gardant les mains libres. Par ailleurs, le contact direct avec la peau est particulièrement rassurant pour beaucoup de bébés. Déshabillez votre enfant en lui laissant sa couche et déposez-le sur votre torse nu: cela peut tout à fait devenir un rituel d’apaisement quotidien.

2.) Éviter la surexcitation et introduire des rituels quotidiens

Réunions de famille, courses au centre commercial, etc. tout ceci peut stimuler outre mesure votre nourrisson. N’oubliez jamais que voilà peu de temps, il était encore dans votre ventre, protégé de toutes les influences extérieures auxquelles il est aujourd’hui exposé. S’il reçoit trop d’informations, il se peut que votre bébé se mette à pleurer pour compenser ce surmenage. Tirez-en les enseignements et optez pour plus de tranquillité à l’avenir. Des rituels quotidiens fixes, tels qu’une sieste tous les jours à la même heure, aident votre bout-de-chou à s’orienter, le rassurent et l’apaisent.

3.) Faire un massage du ventre

Cet article n’est pas disponible actuellement.

Cet article n’est pas disponible actuellement.

Un massage du ventre peut calmer votre bébé, en particulier s’il a des ballonnements. Dans l’idéal, déshabillez-le complètement, couches comprises, pour que rien ne le comprime. Vous pouvez ensuite exercer des mouvements circulaires autour de son nombril en appuyant doucement avec deux doigts. Vous pouvez aussi plier ses petites jambes et ramener ses genoux sur son ventre afin de soulager les ballonnements. Autre solution possible: posez votre main tout d’abord au-dessus du nombril, puis au-dessous, tout en effectuant de légères vibrations. Essayez pour voir ce qui plaît à votre bébé.

4.) Adopter une position qui calme bébé

Bébé est dans vos bras mais il pleure toujours? Essayez différentes positions réputées particulièrement apaisantes. Vous pouvez, par exemple, le coucher à plat ventre sur votre bras. Avec votre main libre, repliez ses petites jambes: un mouvement bienfaisant contre les ballonnements. Le pédiatre Robert Hamilton de Santa Monica aux États-Unis a développé «la prise», qui apaise instantanément les nouveau-nés en toute sécurité, comme il le montre dans sa vidéo. Pour ce faire, il replie les bras du bébé vers son torse en les maintenant avec sa main gauche, puis il tient le bébé au niveau de la couche avec sa main droite et le berce en observant un angle de 45 degrés.

5.) Apaiser avec une lolette ou son doigt

Cet article n’est pas disponible actuellement.

Cet article n’est pas disponible actuellement.

Beaucoup de bébés se calment à coup sûr avec une lolette. Mais tous les parents ne veulent pas que leur progéniture s’habitue à cet accessoire et tous les bébés ne l’acceptent pas. Vous pouvez aussi proposer votre doigt à sucer si votre enfant ne se calme pas de lui-même. Pour ce faire, lavez-vous bien les mains et veillez à avoir les ongles courts. Qui plus est, il faut toujours diriger la partie inférieure du doigt vers le palais afin de ne pas blesser bébé avec votre ongle. 

6.) Calmer bébé avec un bruit régulier

Cet article n’est pas disponible actuellement.

Cet article n’est pas disponible actuellement.

Aussi surprenant que cela puisse paraître, les bruits forts et réguliers, tels que ceux du sèche-cheveux, de l’aspirateur, de la hotte aspirante ou du séchoir exercent un effet relaxant sur bébé. Ils lui rappellent la période intra-utérine, où il était enveloppé de bruits de fond relativement forts. Très pratique pour les déplacements: le «baby shusher», développé par des parents pour des parents, avec différentes options de réglage.

Les produits que nous vous recommandons:

Une erreur s’est produite lors du téléchargement des produits

Photo: Getty Images

Voici de quoi rendre votre bébé heureux

À ne pas
manquer