Grossesse

38e semaine de grossesse

Informations utiles

La grossesse est une aventure. Nous vous expliquons semaine après semaine l'évolution de votre corps et du bébé. Découvrez ici la 38e semaine de grossesse.

Conseils pour la 38e semaine de grossesse

Votre bébé mesure 50 cm et pèse 3000 grammes. S’il naît maintenant, il n’est plus prématuré, mais «à terme». Ses organes sont entièrement développés et prêts à fonctionner. Il est potelé, le lanugo et la fine couche graisseuse ont presque totalement disparu. Ses sens sont également développés. Votre bébé ne grandit presque plus, mais il prend du poids.Il profite des derrières semaines pour faire des réserves de graisse.

Bon à savoir: Comment la position du bébé influence l'accouchement

Outre la présentation céphalique (la tête en bas), la direction du regard du bébé est importante pour l’accouchement. L’accouchement sera le plus simple si votre enfant regarde en direction de votre dos, le menton rentré contre sa poitrine. Son dos et l’arrière de sa tête sont légèrement tournés vers l’avant de votre ventre (position antérieure).

En cas de position postérieure, le dos et l’arrière de sa tête sont légèrement tournés vers l’arrière de votre ventre. Votre bébé regarde en direction de votre ventre. Pour les bébés positionnés ainsi, l’accouchement dure souvent plus longtemps et ne progresse que très lentement, car il faut beaucoup de temps au bébé pour se tourner vers l’avant pendant l’accouchement. S’il ne se tourne pas du tout, et que son visage sort en premier, on dit qu’il «regarde les étoiles». L’accouchement peut alors être un peu plus difficile. Souvent, les obstétriciens et les sages-femmes parviennent à tourner la tête du bébé avec des manipulations ciblées, ce qui permet un accouchement normal. Si la manipulation échoue, ils utiliseront une ventouse ou un forceps. Parfois le bébé se présente en position dite frontale. Sa tête n’est alors pas inclinée vers l’avant, mais fléchie en arrière. Cette position rend également l’accouchement plus long et difficile, et nécessite généralement l’intervention de la ventouse ou du forceps.

Etes-vous souvent repliée sur vous-même et à l’affût du moindre signe annonciateur? Vous devriez maintenant vous obliger à vous détendre. A ce stade de la grossesse, il n’existe plus de position confortable. C’est normal: le poids de votre utérus est vingt fois plus élevé qu’en temps normal. Tous les muscles, tendons et ligaments sont mis à rude épreuve. Vous le sentez particulièrement dans le bas de votre dos. Essayez de maintenir votre dos le plus droit possible et basculez votre bassin vers l’avant quand vous marchez: vos maux de dos s’accentuent si vous vous cambrez. Cette longue attente vous semble interminable. Bientôt, vous tiendrez votre bébé dans vos bras.

Conseil: Angoisses et cauchemars avant l'accouchement

Nombreuses sont les femmes qui font de terribles cauchemars avant la naissance. Ne vous laissez pas perturber; il ne s’agit pas de «prémonitions», mais d’un exutoire pour votre esprit. On dit que l’accouchement est plus facile après de nombreux cauchemars. De plus, il est tout à fait normal d’avoir peur de l’accouchement. Il comporte tant de facteurs inconnus et désagréables dont on ne connaît pas l’ampleur. A cela vient s’ajouter la peur de perdre tout contrôle sur soi pendant l’accouchement et d’être livrée aux autres. Sachez que les douleurs de l’accouchement en font partie par nature - mais vous savez aussi pourquoi vous devez les supporter. Cette idée est réconfortante pour beaucoup de femmes. Pour le bon déroulement de l’accouchement, il est important de savoir lâcher prise et de s’ouvrir. Contrôler son corps est alors un obstacle!

Comment reconnaître les «vraies» contractions

Le terme approche à grands pas et vous vous demandez certainement comment vous saurez que le travail commence réellement. Presque toutes les femmes qui attendent leur premier enfant se posent cette question à partir de la 38e  SG. A cette étape de la grossesse, vous aurez probablement aussi de fausses contractions ou de petites contractions qui poussent votre enfant vers le bassin. Ces petites contractions commencent entre deux et quatre semaines avant l’accouchement, s’il s’agit d’une première grossesse. C’est-à-dire à partir de la 36e SG. L’enfant glisse littéralement vers le bas. Vous les reconnaissez à un léger étirement dans votre dos et vos hanches. Les fausses contractions, quant à elles, sont irrégulières, indolores. Votre utérus se durcit quelques instants puis la contraction disparaît. Elles peuvent survenir tout au long de la grossesse. Elles «exercent» votre corps en vue de l’accouchement. Certaines femmes trouvent ces contractions douloureuses dès le début, d’autres seulement plus tard. Il se peut aussi que vous ne ressentiez ni les fausses contractions ni celles qui poussent votre bébé dans le bassin. Les vraies contractionsse reconnaissent à leur intensité et à leur fréquence. Elles apparaissent toutes les cinq à dix minutes et durent plus longtemps (env. 1 minute). Essayez de rester détendue si vous ressentez de vraies contractions et ne tentez pas d’y résister. Il faut maintenant pratiquer la respiration abdominale! Inspirez et expirez profondément, afin d’assurer un apport suffisant en oxygène à vous et à votre petit, et... mettez-vous en route pour la maternité.

Nos recommandations de produits:

Photo: Getty Images

Encore plus d’infos sur ces neuf mois passionnants

Conseil