Grossesse

30e semaine de grossesse

La grossesse est une aventure. Nous vous expliquons semaine après semaine l'évolution de votre corps et du bébé. Découvrez ici la 30e semaine de grossesse.

Conseils pour la 30e semaine de grossesse

Le corps de votre bébé se prépare tout doucement à la vie extra-utérine. En effet, la couche graisseuse (le vernix) et le fin duvet (le lanugo) qui recouvrent son corps se résorbent peu à peu. Bien qu’il puisse encore changer de position, il ne bouge plus autant que durant les semaines précédentes. Il réagit de plus en plus aux stimuli qui viennent de l’extérieur. Il apprécie d’autant plus vos caresses sur votre ventre car il les sent bien. 

Conseil: Comment l’appellerez-vous?

Peut-être savez-vous déjà si vous attendez un garçon ou une fille? Avez-vous déjà pensé au prénom? Si tel n’est pas le cas, vous disposez encore de quelques semaines pour choisir un beau nom pour votre fils ou votre fille et l’annoncer à l’office d’état civil. Les couples aiment généralement beaucoup chercher un nom pour leur enfant, mais cela génère aussi d’interminables discussions. Vos proches et vos amis ont aussi plein d’idées! Ne vous laissez pas influencer par l’extérieur: le choix du prénom est un acte responsable, car ce nom accompagnera votre enfant tout au long de sa vie et il ne devrait pas être choisi à la légère.

Des dictionnaires de prénoms vous aideront à trouver leur signification et leur origine. Ainsi, en choisissant un prénom particulier, vous choisissez aussi un souhait ou une caractéristique qui l’accompagneront sur le chemin de la vie. Veillez aussi à ce que le nom de famille et le prénom aillent bien ensemble. Si le sexe du bébé est une surprise, alors choisissez un nom de fille et un nom de garçon. Certains parents préfèrent attendre l’arrivée du bébé pour se laisser inspirer par lui et ne lui donnent un nom que lorsqu’ils peuvent enfin le tenir entre leur bras.

Ici, vous trouverez la liste des prénoms les plus populaires. En ce qui concerne le nom de famille, il y a certaines dispositions obligatoires.

Vous trouverez d’autres idées sous: http://meilleursprenoms.com/

Si votre bébé est déjà en position fœtale, c’est-à-dire la tête en bas, vous sentez probablement ses coups de pieds contre votre diaphragme. Ils peuvent vous couper le souffle! Une foule de petits désagréments, comme le souffle court, les brûlures d’estomac, l’insomnie, des douleurs dans les ligaments ou les jambes font que votre grossesse commence à être pénible.

De plus, la prise importante de poids est une charge supplémentaire pour votre dos et votre bassin. Monter des escaliers ou porter, même des charges légères, est probablement de plus en plus difficile. L’angoisse de l’accouchement cède donc la place à l’impatience d’en avoir bientôt fini avec cette phase.

Conseils: Des positions pratiques et confortables (pour dormir) avec un gros ventre

Si votre grossesse commence à vous «peser» parce que votre ventre est encombrant, que vous avez mal au dos et que votre vessie est comprimée, essayez cette position: 
couchez-vous sur le côté, la jambe du dessous tendue et l’autre par-dessus en angle droit. Vous pouvez placer un coussin d’allaitement ou un coussin peu épais entre les jambes. Cette position permet de mieux répartir le poids et de faciliter la circulation sanguine, ce qui vous aide à mieux dormir. Vous pouvez aussi dormir avec un petit coussin sous le ventre, un autre sous le dos et encore un troisième entre les jambes. 

Des bouillottes peuvent aussi aider à vous détendre et à atténuer certains désagréments. A présent, vous ne devriez plus vous coucher à plat sur le dos - pas uniquement parce que ce n’est pas confortable, mais aussi parce que ce n’est pas sans risque: votre ventre comprime maintenant la veine cave, par laquelle le sang remonte des membres inférieurs vers le cœur. La position sur le dos pourrait donc être à l’origine de troubles circulatoires.

Exercez-vous pour la naissance Des exercices et des massages du périnée

Le périnée est la partie la plus importante du plancher pelvien. De nombreux muscles s’y rejoignent. Ces muscles sont mis à contribution pendant la grossesse, et l’accouchement est une rude épreuve pour eux. Quelques exercices simples permettent de tonifier cette région et de la préparer pour les exercices de rééducation. Mettez-vous debout, le dos droit. Tenez le bas du ventre avec vos deux mains. Contractez le périnée (comme si vous vouliez réprimer un jet urinaire en tirant vos muscles vers le haut) et serrez les fessiers.

Relâchez après quelques secondes et répétez cet exercice dix fois. Les sages-femmes recommandent aussi de commencer à pratiquer des massages du périnée quelques semaines avant l’accouchement déjà. Même s’il n’est pas prouvé que cela puisse éviter une épisiotomie, le risque d’une déchirure profonde du périnée est nettement réduit.

Réunissez toutes les informations importantes relatives à l’accouchement et faites un plan de naissance

Il est grand temps que vous vous informiez sur les détails de l’accouchement et que vous prépariez éventuellement un plan de naissance. Réfléchissez à quels médicaments vous souhaitez que l’on vous administre - ou non - durant l’accouchement. Vous devriez être au clair en ce qui concerne les nombreuses possibilités offertes par les antidouleurs ou les anesthésies locales. Votre sage-femme ou votre médecin vous renseigneront très volontiers.

Le cours de préparation à l’accouchement fournit aussi un aperçu des différentes méthodes classiques ou naturelles qui existent pour atténuer la douleur comme, par exemple, des massages, des exercices respiratoires et de relaxation. Le plan de naissance est un document important pour le personnel du lieu que vous avez choisi pour accoucher. Il contient tous les points importants et vos souhaits relatifs au déroulement de l’accouchement et de l’éventuel séjour en maternité. Votre plan de naissance doit également contenir tout ce que vous ne souhaitez pas comme, par exemple, une épisiotomie ou l’utilisation de forceps.

De plus, ce plan vous offre l’opportunité de vous familiariser avec toutes les étapes importantes de l’accouchement. Il est recommandé de discuter du contenu du plan de naissance avec le personnel de la maternité avant l’accouchement. Le plan de naissance doit être à portée de main, dans la valise que vous prenez à la maternité, et la personne qui vous accompagne doit savoir où il est en cas de situation critique.

Mais sachez qu’il peut toujours y avoir des situations dans lesquelles les sages-femmes, obstétriciens, ou autres personnes présentes pendant un accouchement, doivent agir en fonction du bien-être de votre enfant et non selon votre plan, qui n’a d’ailleurs aucune base légale.

Nos recommandations de produits:

Photo: Getty Images

Encore plus d’infos sur ces neuf mois passionnants

Conseil