Grossesse

23e semaine de grossesse

Informations utiles

La grossesse est une aventure. Nous vous expliquons semaine après semaine l'évolution de votre corps et du bébé. Découvrez ici la 23e semaine de grossesse.

Conseils pour la 23e semaine de grossesse

Des couches supplémentaires de graisse se forment et de petites réserves de graisse s’installent. Ainsi, votre bébé devient plus joufflu. Prochainement, ce sont surtout les poumons qui doivent continuer à se développer. Petit à petit, bébé instaure son propre cycle veille-sommeil. À présent, il est suffisamment grand pour que vous sentiez quand il se retourne. De l’extérieur, on voit alors une petite bosse, le plus souvent les fesses, qui se déplace, comme une vague, d’un côté de l’abdomen vers l’autre. 

Bon à savoir: comment évoluent les poumons de votre bébé

Le système pulmonaire de votre bébé subit un développement particulier, car il n’a pas encore besoin de respirer vraiment dans votre ventre, étant alimenté en oxygène par votre sang. Par conséquent, les poumons se développent assez tardivement par rapport aux autres organes. Les alvéoles pulmonaires doivent alors passer par un processus important. Elles sont progressivement recouvertes d’une substance (surfactant), qui assure le fonctionnement du mécanisme de protection et de nettoyage du système bronchique. Cela signifie que ce complexe tensioactif important empêche les alvéoles de s’effondrer entièrement lors de l’expiration et de se coller pendant la respiration. Les poumons ne deviennent entièrement fonctionnels qu’au moment de la naissance. C’est pourquoi les bébés prématurés (naissant avant la fin de la 37e SG) ont en général des difficultés à respirer, ce phénomène étant également connu sous l’appellation de «syndrome de détresse respiratoire».

Le bord supérieur de votre utérus se situe maintenant presque au niveau du nombril. Vous pouvez désormais le ressentir fréquemment par des douleurs au niveau du bassin. De même, vos ligaments de l’utérus peuvent de nouveau se faire sentir très fortement, et ce souvent jusqu’à l’accouchement. Si cela devient trop pénible, allongez-vous un moment, cela devrait apaiser le tiraillement. Il se peut également que vous souffriez de crampes dans les jambes plus fréquemment, surtout la nuit. Plusieurs causes sont possibles: le ventre qui prend du volume, poussant de plus en plus sur les nerfs de vos jambes, la rétention d’eau dans le corps ainsi que le manque d’hydratation ou d’exercice. Parfois, cela peut être également dû à une carence en magnésium. 

Conseils: Comment éviter une carence en magnésium

Souvent il suffit d’adapter votre alimentation. P. ex. les produits complets, les noix, les légumes frais, la viande, le poisson et les produits laitiers contiennent beaucoup de magnésium. Après consultation de votre médecin, vous pouvez également prendre un complément de magnésium. Beaucoup d’exercice peut également lutter contre les crampes musculaires dans les jambes et les mollets. 

La médecine alternative et ce que vous devez savoir à leur sujet

Vous vous intéressez peut-être à la médecine alternative pour traiter vos symptômes mineurs, mais désagréables? Si vous voulez prendre des remèdes homéopathiques, évitez les alcoolatures. En pharmacie, on trouve souvent en vente libre des médicaments combinant des remèdes homéopathiques avec des médicaments conventionnels. Demandez impérativement conseil à votre médecin ou votre pharmacien sur ce que vous pouvez prendre en toute sécurité. La prudence est également de mise avec la phytothérapie. Toutes les plantes ne sont pas inoffensives. L’acupuncture, en revanche, offre de bonnes solutions, notamment en termes de préparation à l’accouchement. Peu importe la méthode que vous choisissez: vous devriez impérativement informer votre médecin ou votre sage-femme du traitement utilisé.

Nos recommandations de produits:

Photo: Keystone

Encore plus d’infos sur ces neuf mois passionnants

Conseil