Grossesse

18e semaine de grossesse

Informations utiles

La grossesse est une aventure. Nous vous expliquons semaine après semaine l'évolution de votre corps et du bébé. Découvrez ici la 18e semaine de grossesse.

Conseils pour la 18e semaine de grossesse

Comparée au corps, la tête pousse à présent plus lentement. Les bras et les jambes, quant à eux, continuent à s’allonger. Au bout des doigts, les empreintes digitales individuelles commencent à se former. Votre bébé n’a pas encore de cycle veille-sommeil – il dort environ 20 heures réparties sur l’ensemble de la journée. En revanche, pendant les phases entre les deux, il est très actif. Il utilise l’espace encore suffisamment grand actuellement pour jouer avec ses mains et ses pieds.

Votre utérus s’est élargi significativement et à besoin de toujours plus de place. C’est pourquoi il commence aussi à appuyer sur les gros vaisseaux sanguins. Peut-être vous arrive-t-il à présent d’être essoufflée plus souvent, ce qui est également un symptôme typique de la grossesse. Accordez-vous alors du calme, car votre cœur doit maintenant faire face à des efforts accrus pour pomper le sang à travers le système circulatoire et fournir à votre bébé suffisamment de nutriments. Peut-être ressentez-vous parfois une sensation étrange dans votre ventre, une sorte de picotement ou  des tapotements légers.

Conseils: Quand est-ce que je sens mon bébé pour la première fois?

Si vous avez déjà été enceinte auparavant, vous pouvez déjà sentir les premiers mouvements de votre bébé au cours de ce stade de la grossesse. Les mouvements sont souvent décrits comme des «éclatements de bulles de savon», «toucher de l’aile d’un papillon», ou d’autres descriptions poétiques. Mais ne vous inquiétez pas si cela n’est pas votre cas. S’il s’agit de votre première grossesse, cela peut encore prendre un peu de temps. Soyez patiente. 

Sécurité sur la route: la ceinture de sécurité

Vous avez un joli ventre rond. Dans la voiture, vous vous demandez peut-être comment (et si) vous allez mettre la ceinture de sécurité. Les femmes enceintes aussi doivent impérativement mettre la ceinture et la placer correctement: la partie supérieure au-dessus du ventre et la partie inférieure en-dessous. Important: la ceinture doit être correctement serrée, même chez les femmes enceintes. Car en cas d’accident, il serait beaucoup moins dangereux que la sangle vous coupe un peu que si votre ventre devait heurter violemment le volant ou tout autre objet à l’intérieur du véhicule. Si la ceinture devient inconfortable au niveau du ventre, vous pouvez insérer un coussin et bien tendre la ceinture entre le ventre et les cuisses. Dans les magasins spécialisés, vous trouverez également des coussins d’assise spéciaux, permettant de passer la ceinture autour du ventre, ou des ceintures spéciales pour femmes enceintes. Attention: il ne faut surtout pas désactiver l’airbag. 

Première planification et préparatifs en vue de l’accouchement

Prenez le temps de commencer à réfléchir à la naissance, à savoir p.ex. où et comment vous souhaitez accoucher. Si votre gynécologue n’est pas lui-même obstétricien dans un hôpital privé, il saura certainement vous recommander une maternité. Lors des réunions d’information organisées par les divers hôpitaux pour les parents, vous pouvez vous faire votre propre opinion et prendre une décision. Si vous préférez un accouchement à domicile, renseignez-vous dès à présent sur les avantages et les inconvénients. Informez-vous également sur les différents modes d’accouchement comme p. ex. un accouchement dans l’eau. Peut-être qu’un accouchement dans une maison de naissance serait un bon compromis pour vous? Si vous ne l’avez pas déjà fait, vous pouvez dès à présent contacter une sage-femme. Si vous envisagez de reprendre le travail rapidement après la naissance et que les grands-parents ne sont pas disponibles, vous devriez explorer les modes de garde d’enfants près de chez vous. Les listes d’attente des crèches sont souvent longues. Et trouver une nounou à domicile peut demander de longues recherches. Demandez à vos amis, collègues, parents et voisins s’ils peuvent vous donner des conseils. 

Choix de la sage-femme 

Si vous recherchez, en plus des examens de suivi chez votre gynécologue, un soutien professionnel complémentaire, vous pouvez contacter une sage-femme soit libérale, soit employée. Elle vous accompagnera tout au long de votre grossesse, à la maison ou à l’hôpital, et pourra vous donner des conseils précieux. Mais dans ce domaine aussi, il faudra vous y prendre à l’avance, car de nombreuses sages-femmes sont déjà complètes longtemps à l’avance. Les centrales de sages-femmes proposent des conseils par téléphone ou vous aideront à trouver une sage-femme dans votre région. Les prestations des sages-femmes sont prises en charge par l’assurance de base, sans franchise ni participation personnelle.

Pour trouver des informations supplémentaires sur les sages-femmes, rendez-vous sur: www.hebamme.ch

 

Nos recommandations de produits

Photo: Keystone

Encore plus d’infos sur ces neuf mois passionnants

Conseil