Conseil pour bébé

Le deuxième enfant change la structure familiale

Pro Juventute
L’image est en cours de téléchargement.

Pro Juventute conseils au parents

Notre partenaire dans ce domaine est le service gratuit Conseils aux parents de Pro Juventute.

Informations utiles

Mots-clés

Bébé Jeune enfant

Un deuxième enfant signifie un nouveau changement dans la vie familiale. Répartition des tâches, activité professionnelle, garde d'enfants, tout cela doit être remis sur le tapis et probablement réorganisé.

Dès que le premier enfant a environ un an, de nombreux parents commencent à réfléchir à un deuxième enfant. La question d'un deuxième enfant et l'élargissement de la famille est associée à différentes réflexions: souhaitez-vous avoir plus d'enfants ou êtes-vous trop occupé sur le plan professionnel ou privé pour un deuxième enfant? La situation du logement permet-elle d'envisager un deuxième enfant? Quels projets professionnels avez-vous votre partenaire et vous? Qu'en est-il de la situation financière?

Beaucoup de raisons parlent pour et contre un élargissement de la famille. L'important est que les deux parents discutent ouvertement des points qui selon eux parlent pour et contre un élargissement de la famille. Une fois qu'ils se sont mis d'accord sur leur volonté d'avoir un deuxième enfant, la question du moment opportun se pose. Bien qu'il existe des théories sur la différence d'âge idéale entre le premier et le deuxième enfant, chaque famille devrait décider individuellement.

La différence d'âge idéale entre frères et sœurs 

Peu importe la différence d'âge entre frères et sœurs, une sœur ou un frère apporte de grands changements dans la vie du premier enfant. Il n'est plus tout seul et doit apprendre à partager l'amour et l'attention de ses parents. L'établissement de la relation fraternelle doit être accompagné avec beaucoup de compréhension et de tact, car l'amour fraternel ne peut pas être imposé. Une relation doit s'établir et a besoin de temps pour se développer. Les parents ont également besoin de se réorienter et de partager leur sollicitude et leur attention entre les deux enfants.

Les jours qui suivent la naissance 

L'idéal serait que le père reste quelques jours, ou mieux une à deux semaines supplémentaires à la maison auprès du premier enfant après la naissance. Le changement ne sera donc pas trop brusque et la famille toute entière pourra grandir ensemble dans cette nouvelle situation. Si cela n'est possible, il serait utile qu'une personne que l'enfant connaît bien vienne garder celui-ci à la maison pendant l'absence de la mère. Un changement de lieu peut, mais ne doit pas nécessairement, créer des problèmes supplémentaires. L'enfant a besoin de temps pour s'adapter à la nouvelle situation et gagner la certitude d'être encore aimé. Il est donc déconseillé de changer la situation de garde de l'enfant immédiatement après la naissance.

Gérer la nouvelle situation familiale 

Certains parents s'adaptent facilement à la nouvelle situation familiale, pendant que d'autres - avec le premier enfant -, doivent d'abord se réorganiser. Si le premier enfant se rend déjà à la crèche, il lui sera peut-être difficile de s'y rendre après l'arrivée du petit frère ou de la petite sœur. Il serait important de discuter de cette crise passagère avec les animateurs et de déposer l'enfant à la crèche comme d'habitude. Malgré ces problèmes de séparation, cet environnement familier apporte une sécurité supplémentaire à la plupart des enfants.

Soutien du père 

Le soutien du père ou d'une autre personne de confiance est plus important que jamais les jours et lessemaines avant la naissance. Si le père n'est pas déjà responsable du rituel de mise au lit, du bain du soir, de langer l'enfant, etc. il devrait en profiter pour le faire le plus souvent. Cela facilite la situation après la naissance, lorsque l'aîné est déjà habituer à voir le père prendre soin de lui tout autant que la mère. Même si cela ne paraît pas utile à première vue, la garde des deux enfants ne doit pas être répartie de façon unilatérale après la naissance. Il est déconseillé de confier principalement la garde du nouveau-né à la mère et celle du premier enfant au père.

Partager l'attention 

Pour le premier enfant, la naissance d'un petit frère ou d'une petite sœur signifie une grande réorganisation et d'importants changements. En tant qu’ «enfant unique», il était habitué à être le centre d'attention. Tout ce qu'il faisait, amusant ou gênant, était remarqué et commenté par les adultes. Ses besoins tels que la faim, la soif ou le désir d'attention étaient immédiatement satisfaits. Tout cela change brusquement avec l'arrivée d'un deuxième enfant. Ses besoins ne sont désormais plus immédiatement satisfaits, il doit partager l'intérêt et l'attention de ses parents avec le frère ou la sœur. Pour le premier enfant, une telle situation est un numéro d'équilibrisme entre la joie et la curiosité, l'insécurité et la jalousie.

Faire face aux changements dans la vie familiale 

Avec l'empathie nécessaire, les parents peuvent aider le premier enfant à s'adapter aux changements dans la vie familiale et à l'arrivée de son petit frère ou de sa petite sœur. Il arrive toutefois que les «grands» enfants demandent subitement le biberon, deviennent collants, ne veuillent plus se rendre chez la nourrice ou à la crèche.

Un petit frère ou une petite sœur soulève des inquiétudes 

Confus par la nouvelle situation, le premier enfant se glisse peut-être lui-même dans le rôle du petit frère ou de la petite sœur. Après tout, il vit chaque jour comment le comportement du nouveau-né éveille l'attention des parents. Il peut arriver qu'il affiche une certaine indifférence à l'égard du bébé ou se montre agressif envers la mère, qui est apparemment à l'origine de tous ses malheurs. Pas besoin de vous irriter, comprenez juste que votre premier enfant aimerait être choyé et gâté comme un bébé. Donnez de temps en temps aussi le biberon à votre premier enfant par exemple, portez-le, traitez-le de temps en temps comme le petit frère ou la petite sœur.

Photo: Getty Images

Voici de quoi rendre votre bébé heureux

Coucou