Grossesse

Animaux domestiques et grossesse: attention à la toxoplasmose et précautions à prendre

La présence d’animaux domestiques chéris a un effet apaisant et relaxant sur les femmes enceintes. Hamsters, chiens et lapins ne présentent aucun danger. En revanche, quelques précautions sont de mise avec les chats.

En effet, ces derniers véhiculent par leurs excréments une maladie infectieuse, la toxoplasmose, qui n’est pas sans risque pour la femme enceinte, ou plus précisément pour l’enfant qu’elle porte. Les moutons et les agneaux en sont également porteurs. 

Selon des estimations, un adulte sur deux, essentiellement des propriétaires de chats, ont déjà contracté cette maladie, ce qui les immunisent contre toute nouvelle infection. Des tests d’anticorps permettent de connaître l’état immunitaire (voir ci-dessous).

Cependant mieux vaut adopter le principe suivant: le contact avec les chats doit être réduit au minimum pendant la grossesse et quelques précautions sont à respecter.

Les préférés de Famigros

Voici comment éviter de contracter la toxoplasmose:

  • toujours se laver les mains avec du savon avant et après la préparation de denrées alimentaires
  • porter des gants lors des travaux de jardinage, car la terre peut être souillée par des excréments de chats
  • confier le changement de la litière à votre partenaire pendant la durée de la grossesse ou porter impérativement des gants pendant cette tâche
  • éviter les bacs à sable car ces derniers sont souvent souillés par des déjections de chat
  • renoncer à câliner votre matou et ne pas le laisser s’approcher des aliments
  • ne pas caresser de chats inconnus, les jeunes animaux sont plus particulièrement porteurs de nombreux parasites

Veuillez respecter ces autres risques de contamination à la toxoplasmose

Par ailleurs, noter que les chats domestiques qui ne chassent pas de souris et ne sortent que rarement ne présentent qu’un risque mineur de contagion.

Effets possibles sur le bébé

La contraction de la toxoplasmose durant la grossesse reste éminemment rare. Une étude révèle qu’à peine cinq femmes enceintes sur 1000 sont infectées. Mais si cela survient, en particulier durant les premiers mois de grossesse, les conséquences peuvent être graves: dans le pire des cas, l’enfant peut développer une hydrocéphalie ou des lésions cérébrales. Les yeux et les organes du bébé peuvent également être lésés et le risque de fausse-couche n’est pas exclu.

Quels sont les symptômes de la toxoplasmose?

Il est possible de contracter la maladie sans même présenter de symptômes. S’ils apparaissent, ce sont la plupart du temps:

  • des ganglions lymphatiques au niveau de la tête et de la gorge
  • des maux de tête
  • des douleurs musculaires et des courbatures
  • une fatigue
  • un état grippal général

En quoi consiste le traitement?

Si vous pensez avoir attrapé la toxoplasmose pendant la grossesse, vous pouvez demander à votre médecin de vous prescrire un test sanguin. En cas de présence d’anticorps, il faudra procéder à de plus amples analyses du sang et du liquide amniotique pour vérifier si l’infection est ancienne ou récente.

Si le médecin met en évidence une contamination durant la grossesse, il vous proposera une cure d’antibiotiques. Cette dernière peut permettre d’éviter la transmission de la maladie au bébé.

Photo: Getty Images

Encore plus d’infos sur ces neuf mois passionnants

Conseil