Conseil pour bébé

Pourquoi votre enfant demande-t-il toujours «pourquoi», et que pouvez-vous lui répondre?

Les petits ne peuvent tout simplement pas encore se représenter les grands enjeux qui régissent le monde. C’est cependant là leur plus grande aspiration, et ils veulent donc en savoir plus. Voilà tout ce que vous devez savoir en tant que parent lorsque votre enfant est dans la phase du «pourquoi» et pose soudainement tout un tas de questions.

Informations utiles

Informations utiles

L’essentiel en bref:

  • Les enfants souhaitent comprendre le monde qui les entoure. C’est pourquoi ils s’interrogent sur un tas de choses.
  • Les enfants qui se posent beaucoup de questions se confrontent à la réalité.
  • Les enfants sont plus réceptifs aux images qui sont à leur portée qu’aux informations purement techniques.
  • Les enfants sont vite dépassés lorsque les réponses sont trop longues.
  • Rassurez-vous: tout a une fin, et la phase des nombreux questionnements aussi. 

 

L’eau qui coule dans l’évier est transparente alors qu’elle est bleue dans la piscine. Et la flaque qui était là ce matin a disparu. Mais pourquoi? Même les tout jeunes enfants souhaitent comprendre comment fonctionne le monde dans lequel ils évoluent. Cela les rassure et les met en confiance. Et comme on l’apprend dès le plus jeune âge: pour savoir quelque chose, il faut demander. C’est ainsi qu’entre deux et quatre ans, les enfants bombardent leurs parents de questions sur toutes les choses passionnantes qui les entourent et qu’ils souhaitent comprendre. 

Comment répondre à toutes ces questions?

Si la période du «pourquoi» est une phase importante du développement de votre enfant, elle n’est pas facile pour autant: il est parfois compliqué pour les parents de répondre à la soif de savoir de leur progéniture. Cela étant dit, ils peuvent se réjouir de la curiosité de leur bambin, qui ne cherche finalement qu’à comprendre l’univers qui l’entoure. 

En tant que parent, durant cette phase, vous allez fréquemment avoir droit à des questions du type: «Pourquoi la flaque a disparu?». Ce que vous répondrez est important. Une explication rationnelle comme «L’eau s’est évaporée sous l’effet du soleil» entraînera très probablement d’autres questions. Et pour cause, à ce stade de leur développement, les enfants peuvent difficilement appréhender ces réponses très cartésiennes.

Interrogez-vous sur la façon dont votre bambin se représente le monde. À chaque réponse, mieux vaut chercher une approche adaptée, qui va à l’essentiel. Pourquoi la flaque a disparu? Eh bien parce que le soleil avait très soif à cause de la chaleur. Quand l’enfant va sur ses trois ans, ce type d’explication est généralement convaincant.

« Pourquoi les bananes sont-elles courbées?»

Voici quelques conseils pour répondre aux questions des enfants…

  1. Faire des réponses courtes
    Les explications trop longues et trop complexes créent de la confusion. À quoi les parents-doivent-ils particulièrement veiller pendant cette phase? Pour un enfant, les réponses doivent être brèves et limpides.
  2. Se montrer ouvert d’esprit
    Les enfants ne connaissent aucun tabou. Ils s’intéressent à des sujets que les adultes ont parfois tendance à éluder, comme les maladies, la pauvreté, le handicap et la mort. Que les parents parviennent à s’ouvrir à ces questions est une excellente chose. 
  3. Rester détendu
    «Pourquoi la dame fait du bruit en mangeant?» Les enfants n’ont pas encore conscience que certaines questions peuvent être gênantes. Dans ce genre de situations, vous pouvez tout à fait dire que vous ne savez pas. Une fois à la maison, vous pourrez alors expliquer calmement que la plupart des gens n’apprécient pas que l’on parle d’eux devant d’autres personnes.

Certaines réponses restent incompréhensibles

Les enfants ne comprennent pas encore toutes les réponses, même formulées simplement. Faute d’explication convaincante, ils reviennent alors sans cesse à la charge. Plus vous abordez un sujet, plus les enfants peuvent l’intégrer à l’image qu’ils se font du monde. Les livres sont aussi un excellent moyen d’apporter des réponses adaptées. Lorsque les enfants se posent tout un tas de questions sur un thème en particulier, ils sont heureux de pouvoir consulter un livre illustré à la maison.

Pourquoi, pourquoi? Encore et encore...

Les enfants ont parfois le don de mettre la patience des parents à rude épreuve, notamment lorsqu’ils les bombardent de questions: «Pourquoi l’arbre bouge» – «Parce qu’il est face au vent.» – «Et pourquoi?» – «Parce que c’est là qu’on l’a planté.» – «Et pourquoi?» – … Les parents ne sont pas obligés de se laisser embarquer dans ce genre de boucle sans fin. Ils peuvent l’interrompre et retourner la question.

«Qu’est-ce que tu veux dire?»

«Tu as une idée? Toi, qu’est-ce que tu en penses?» C’est souvent un bon moyen d’avoir une discussion intéressante qui permet à l’enfant d’appréhender un sujet sous des angles différents et d’argumenter. Bien souvent, il trouve lui-même une réponse satisfaisante à la question qu’il se posait. «Pourquoi l’eau qui est dans l’évier n’est pas bleue?» – «Et toi, quel est ton avis, qu’est-ce que tu en penses?» – «Elle s’ennuie parce qu’elle ne peut pas sortir.»

Pff, toujours et encore les mêmes questions!

Quand un enfant pose sans cesse les mêmes questions, cela peut s’avérer nerveusement éprouvant. Les parents doivent cependant comprendre que les petits ne font pas ça pour les agacer. Ils souhaitent simplement confirmer la réponse que vous avez maintes fois apportée. «De même que les enfants veulent entendre la même histoire, à la virgule près, soir après soir, ils souhaitent avoir toujours la même réponse à une question qu’ils posent sans cesse. Ce qui leur est familier les réconforte», explique Elke Leger, psychologue et auteure de plusieurs guides consacrés à l’éducation.

Les enfants ne sont pas seuls à apprendre

Les questions que nous posent les enfants ont tôt fait de nous montrer les limites de nos propres connaissances. Il y a tant de choses que nous ignorons. La curiosité des petits peut nous inciter à chercher de nouvelles explications. Si vous entamez la discussion avec votre bambin, les idées de réponses risquent de fuser. De quoi appréhender le monde sous un nouveau jour!

Photo: Getty Images

Voici de quoi rendre votre bébé heureux

À ne pas
manquer