Conseil pour bébé

Pourquoi le quotidien d’un enfant devrait toujours être plus captivant qu’un smartphone

Les enfants sont curieux de tout – et donc aussi des médias numériques. Mais à quel moment la consommation d’écrans devient-elle problématique? Voici comment apprendre à un enfant à gérer son rapport aux médias numériques.

Informations utiles

Informations utiles

L’essentiel en bref:

  • Un enfant en bas âge n’a pas besoin d’écrans. Néanmoins, une consommation occasionnelle de médias numériques ne nuira pas à son développement.
  • Dix minutes par année d’âge pour les enfants à partir de trois ans: c’est le maximum généralement recommandé en termes de consommation d’écrans.
  • Le smartphone ne doit pas être transformé en baby-sitter!
  • Les médias numériques peuvent aussi stimuler la créativité.
  • Les parents devraient d’abord tester eux-mêmes les jeux qu’ils souhaitent proposer à leur enfant.

Enfants et écrans: ce n’est pas une fatalité…

Pour bien se développer, un enfant a d’abord besoin d’activité physique, de passer du temps dans la nature et d’appréhender son environnement avec tous ses sens. Se dépenser, courir, grimper, se balancer, chercher des bâtons, creuser des trous, jouer dans la boue, faire des constructions – tout ceci plaît tout autant aux enfants d’aujourd’hui qu’à ceux d’hier. Ces activités très concrètes sont autant d’expériences qui leur permettent de développer leur propre personnalité. Et nul besoin de médias numériques!

... mais peut être

Ce n’est pas parce que les écrans ne sont pas nécessaires qu’il faut les bannir totalement. Car smartphones, tablettes, téléviseurs et ordinateurs suscitent aussi l’intérêt des plus jeunes. Curieux de nature, ils souhaitent découvrir les possibilités que leur ouvrent les médias numériques. Et c’est un fait: Internet fait désormais partie intégrante de notre quotidien. Néanmoins, films et jeux numériques peuvent nuire aux enfants quand leur contenu n’est pas adapté à leur âge et qu’ils y consacrent trop de temps. Voilà pourquoi il est important que votre enfant apprenne à gérer sa consommation d’écrans et à adopter une attitude saine vis-à-vis de ces médias.

Enfants et écrans: à quelle fréquence? Et combien de temps?

«Combien de temps par jour mon enfant peut-il regarder un écran sans que cela ne nuise à son développement?» – voilà une question qui taraude tous les parents. «Les médias à l’âge préscolaire: ponctuellement et jamais seul»: telle est la règle préconisée par Jeunes et médias, portail d’information suisse consacré à la promotion des compétences médiatiques. Autre principe couramment admis: durant une journée, un enfant de trois ans et plus ne devrait pas passer plus de dix minutes par année d’âge devant un écran. Soit, par exemple, 40 minutes au maximum par jour pour un enfant de quatre ans.

Cela ne veut pas dire qu’il faille, une fois le délai écoulé, éteindre dans la seconde le jeu auquel l’enfant est en train de jouer ou l’arracher à son film. Il serait plus judicieux de planifier à l’avance la consommation d’écrans de sa progéniture pour l’intégrer au mieux à son quotidien. Les parents peuvent ainsi choisir avec leur enfant le moment de la journée qui convient le mieux pour jouer ou regarder un film.

Pour une consommation d’écrans raisonnable

Beaucoup d’enfants réclament plus souvent le smartphone à leurs parents que ces derniers ne le souhaiteraient. Pourtant, les adultes ont tous les outils en main pour donner aux écrans ni plus ni moins que la place qu’ils méritent: celle d’une occupation parmi beaucoup d’autres.

1. Varier le quotidien

Plus le quotidien est riche en activités diverses, moins les enfants sont en demande d’écrans. Il y a tant à faire, à découvrir et à explorer! Les enfants adorent tout simplement prendre part au quotidien de leurs parents et passer du temps avec eux. Faire les courses ensemble, préparer le repas, nettoyer la cuisine, tondre le gazon – les petits n’aiment rien tant que mettre la main à la pâte, se voir confier la responsabilité de petites tâches et se sentir grands.

2. Ne pas donner de smartphone à un enfant qui ne demande rien

Souvent, ce n’est pas l’enfant qui réclame, mais son père ou sa mère qui prend l’initiative de lui coller son smartphone dans la main, dans l’espoir qu’il s’occupera tout seul un moment. Mais en cherchant ainsi à se faciliter le quotidien, le parent incite l’enfant à consommer davantage d’écrans.

3. Les médias ne sont pas une récompense

«Évitez de vous servir des jeux vidéo comme d’une récompense ou d’une punition», conseille le portail Jeunes et médias. «Cela ne fait que renforcer l’attention que votre enfant leur accorde.»

4. Montrer l’exemple

Les enfants observent les adultes de très près et apprennent par imitation, comme l’avait compris le psychologue canadien Albert Bandura dès les années 1960: depuis, les scientifiques appellent ce phénomène «l’apprentissage social». Par conséquent, si vous souhaitez que votre enfant apprenne à maîtriser sa consommation d’écrans, veillez à vous montrer vous-même responsable et à modérer votre consommation d’Internet.

Ensemble plutôt que seul

En matière d’écrans plus qu’ailleurs, il est essentiel de ne pas laisser son enfant seul. Résoudre avec lui de petites énigmes, mettre des éléments dans un certain ordre, faire des constructions avec des briques de Lego virtuelles ou «cuisiner» avec le petit panda dans une application ou sur l’ordinateur, ou bien encore regarder un film ensemble, c’est tellement plus agréable que tout seul! Vivre ensemble des expériences dans l’univers numérique est aussi l’occasion de discuter: «Est-ce que tu as eu peur quand le petit indien est tombé dans le trou?» – «Quels moments t’ont fait rire?» Cela permet aussi aux enfants de mieux assimiler tout ce qu’ils voient.

La créativité sous le signe du numérique

Les possibilités des médias numériques vont bien au-delà d’une simple occupation passive. Grâce à eux, l’enfant peut stimuler sa créativité et enrichir ses connaissances.

● Quiz sonore:

Tendez l’oreille! Qu’est-ce qu’on entend quand on se balade au parc, se poste devant l’enclos des singes au zoo ou que, lors d’une balade au bord de l’eau, l’on observe un navire de marchandises passer à côté de nous? Tous ces bruits peuvent facilement être enregistrés sur un smartphone. Voilà l’occasion de passer une belle soirée en famille à les écouter ensemble! Qui se souviendra à quoi correspond chaque bruit? Quel plaisir de se remémorer la journée écoulée…

● Chanter et danser:

Les enfants adorent la musique! Avec les applications de chansons pour enfants, il est facile de chanter et de danser ensemble. Elles permettent également d’enlever les paroles chantées afin de pouvoir entonner la mélodie en famille.

● Histoires audio gratuites:

Certains sites et applications proposent des histoires audio gratuites: contes, aventures ou histoires avec des animaux, il y en a pour tous les goûts!

Trouver des applications, des jeux et des films de qualité

Souvent, la stratégie parentale en matière de médias numériques se limite à limiter le temps que leur enfant est autorisé à passer sur les écrans. «Mais d’autres considérations sont plus importantes que le temps que peut passer un enfant sur Internet», explique Patricia Cammarata, auteur du guide à l’usage des parents 30 Minuten, dann ist aber Schluss! (que l’on pourrait traduire par «30 minutes, pas plus!»): «Quels sont les bons jeux? Où trouve-t-on des films de qualité? Quelles applications sont à conseiller? Quels contenus YouTube sont acceptables?»

  • Pour les germanophones, l’Institut allemand pour la jeunesse aide à choisir les bonnes applications.
  • L’association Freiwillige Selbstkontrolle Multimedia-Diensteanbieter (autorégulation volontaire des fournisseurs de services multimédias) offre aux parents la possibilité de filtrer les offres numériques par tranche d’âge, sur le site www.elternguide.online (en allemand).
  • www.ene-mene-mobile.de présente une sélection d’applications de qualité pour les enfants (en allemand).

Compétences médiatiques pour les tout-petits

L’univers du numérique peut être très excitant pour un enfant en bas âge. C’est pourquoi il a besoin d’être accompagné par ses parents lorsqu’il utilise ces médias. Il peut ainsi partager ses expériences et ses observations et en discuter. Jouer ou regarder un film avec leur enfant offre accessoirement aux parents la possibilité de lui enseigner comment utiliser correctement les médias. L’enfant apprend ainsi pourquoi certains contenus lui sont autorisés et d’autres non. Il découvre aussi que les films ne sont pas le reflet de la réalité et que les personnages que l’on y voit ont été créés sur ordinateur ou sont joués par des acteurs. Il peut enfin, grâce à l’aide de ses parents, apprendre à sentir quand vient le moment d’éteindre.

Conseil pour les parents: tester et valider

Jeux numériques: testez-les d’abord! Il est important de tester soi-même les jeux et applications que l’on souhaite proposer à son enfant. Une question à se poser alors: quelles valeurs transmet ce contenu? Souhaitez-vous transmettre ces valeurs à votre enfant?

Photo: Getty Images

D'autres idées de la rédaction Famigros

À ne pas
manquer