Conseil pour bébé

Habiller bébé sans stress: mode d’emploi

Votre tout-petit pleure quand on l’habille? Par chance, il est aussi possible de mettre des robes, des bodys et d’autres habits à son bébé sans que cela soit source de stress. Voici nos conseils.

Informations utiles

Informations utiles

L’essentiel en bref:

  • Pour prévenir les difficultés, optez pour des pièces faciles à enfiler. Bodys et grenouillères croisés (enroulés autour du corps, ils n’ont pas besoin d’être enfilés par la tête) sont parfaits pour cela.
  • Prévoyez un temps suffisant pour l’habillage. Profitez-en pour adresser à votre enfant des paroles apaisantes et le toucher avec douceur: cela lui fera du bien.
  • Choisissez un moment adapté dans votre routine quotidienne. S’il est fatigué ou affamé, votre tout-petit n’aura pas la patience de se laisser habiller.

C’est l’heure de la promenade! Votre nouveau-né n’a plus besoin que de vêtements chauds pour partir à l’aventure. Mais si son bras ne glisse pas bien dans la manche, le risque est grand qu’il verse quelques larmes qui se feront hurlements à mesure que l’habillage se poursuit. «Habiller son enfant, le changer de vêtements sont souvent des moments très éprouvants pour lui comme pour ses parents», constate Christin Tlach, sage-femme. Toutefois, la propriétaire de la boutique bernoise A&O, spécialisée dans les articles pour femmes enceintes, bébés et jeunes mamans, en est convaincue: cela n’est pas une fatalité. Elle s’est fixé pour objectif de faire de l’habillage un moment privilégié entre les parents et leur tout-petit. «Les parents s’imaginent souvent que changer leur bébé de vêtements est une opération qui doit se faire rapidement. Ils doivent comprendre que cet acte n’a pas qu’une utilité fonctionnelle.» Vous pouvez en effet profiter de ce moment pour communiquer, avec sensibilité, votre amour et un vrai sentiment de sécurité à votre enfant. L’habillage est l’occasion pour l’enfant d’expériences fortes: au pire, il pourra s’agir d’une blessure qui lui est infligée alors qu’il est en situation de faiblesse; au mieux, il percevra que ses parents l’assistent dans ses mouvements et répondent avec délicatesse à ses besoins. Une tenue d’été légère, une veste bien chaude pour l’hiver sont donc bien autre chose que le simple moyen de maintenir bébé au chaud: ils fournissent l’opportunité d’entrer en contact avec lui d’une manière positive.

Prenez le temps!

Rien ne vous oblige à faire les choses avec précipitation. D’après Christin Tlach, «Si vous prenez votre temps, vous aidez votre tout-petit à prendre sa place dans le monde.» C’est ainsi, par exemple, un moyen de prévention du réflexe de Moro, ou réflexe de défense: celui-ci consiste pour le bébé à contracter subitement tout son corps avant d’ouvrir la bouche, tendre les bras et écarter les doigts, puis à détendre à nouveau ces derniers pour finalement ramener les bras sur la poitrine.

Trois conseils pour changer les vêtements de bébé sans stress

1.) Attendre le bon moment

S’il est fatigué ou affamé, votre enfant n’aura pas la capacité de se laisser changer ou habiller. Au réveil ou après le repas, il sera bien plus détendu. 

2.) Moins d’habillages, c’est mieux!

Bien souvent, on peut s’épargner toute l’opération. «Une tâche sur un vêtement n’est pas une raison suffisante pour le changer», explique Christin Tlach. «Quant aux tout-petits, les changer pour la nuit est généralement superflu.»

3.) Parler avec bébé

«Je vais maintenant te soulever la tête et enfiler ton pull.» Bien sûr, votre enfant est encore trop petit pour comprendre le sens des paroles qu’on lui adresse. Malgré tout, les mots ont un effet sur lui. Comme l’explique Christin Tlach, «L’enfant comprend que ses parents lui expliquent ce qu’ils sont en train de faire, et qu’ils font preuve de délicatesse ce faisant.»

Les bébés aussi ont besoin d’une pause

Votre enfant était si joyeux il y a encore un instant! Mais au moment d’être habillé, le stress s’accumule en lui, qu’il exprime sous forme de cris perçants. Ce n’est pas pour imposer sa volonté qu’il pleure ainsi, mais parce qu’il n’a pas encore les moyens de réguler ses émotions. Ce dont il a besoin, c’est d’être consolé par ses parents. Ce type de problème est plus fréquent en hiver. En effet, à cette période, le tout-petit a besoin d’être chaudement habillé – et pour cela, ce n’est évidemment pas d’une tenue d’été rapide à enfiler qu’il a besoin, mais de plusieurs couches de vêtements bien chauds.
Christin Tlach: «Quand votre enfant se met à pleurer, il est important de réagir en conséquence. Par exemple en faisant une pause pour l’apaiser.» Le délivrer de la position couchée sur le dos est presque toujours efficace. «Ce n’est pas gâter son enfant que d’agir ainsi, mais bien plutôt faire preuve de délicatesse dans ses rapports avec lui.»

Des vêtements pratiques

  • Vêtements croisés sur le devant: les bodys et les vestes enroulés autour du corps et boutonnés à l’avant n’ont pas besoin d’être enfilés par la tête. C’est particulièrement recommandé en hiver, lorsque la durée consacrée à l’habillage est plus longue afin de s’assurer que son enfant aura bien chaud.
  • Grande encolure: l’encolure des différentes pièces (robe, t-shirt ou encore pull) doit être suffisamment grande, ou alors elle doit être élastique ou dotée d’une fermeture à pression.
  • Manches larges: les petits bras de votre enfant passeront plus aisément dans des manches larges..
  • Pantalon à boutons-pression: les grenouillères dotées de boutons entre les jambes permettent de changer la couche de bébé sans avoir à le déshabiller (puis à le rhabiller) complètement.
  • Vêtements sans points de pression: mais pourquoi pleure-t-il donc? Peut-être votre enfant est-il comprimé par la ceinture de son pantalon, un bouton ou encore une fermeture à glissière? À l’achat, recherchez les zones qui pourraient poser problème.

Enfiler habilement un vêtement par la tête …

En général, les bébés n’apprécient pas du tout qu’on leur passe un body ou un pull-over par la tête. Cette opération se déroulera bien mieux si vous soulevez la tête de votre enfant avec les deux mains et posez le pull sous sa tête tout en plaçant cette dernière dans l’encolure. De là, vous pourrez très facilement passer le pull par l’occiput, le front puis le visage.

… et passer facilement les bras dans les manches

«Passez trois doigts dans la manche par en bas, retroussez-la et ressortez-les doigts par l’autre côté. Attrapez ensuite la main de bébé et faites-la glisser dans la manche», conseille Christin Tlach.

La table à langer, pas toujours nécessaire

Beaucoup d’enfants se mettent à pleurer dès qu’on les couche sur le dos sur la table à langer. Christin Tlach vous suggère d’autres manières d’habiller son enfant:

  • Sur le ventre – pour autant qu’il apprécie cette position.
  • Sur les genoux – le dos contre le ventre de papa ou maman.
  • Sur le sol – s’il se retourne déjà.
  • Le dos sur le canapé – les jambes dépassant un peu.

Tranquille!

Quand on prend son temps pour vêtir son enfant, on lui communique son amour et un vrai sentiment de sécurité. En hiver particulièrement, quand le nourrisson a besoin de plusieurs couches de vêtements pour avoir bien chaud, les jeunes parents peuvent vite se retrouver stressés. Mais il vaut la peine de considérer le moment de l’habillage comme un moment privilégié avec son enfant. Si vous l’impliquez dans cette opération, il découvrira des choses importantes: «On m’écoute. Je suis important. Je reçois de l’aide lorsque nécessaire.» Il apprend à avoir confiance dans le monde – un cadeau dont il profitera toute son existence. Vêtir son enfant devient ainsi une expérience qui vient enrichir durablement sa relation avec ses parents.

Nos recommandations de produits

Photo: Getty Images

Autres idées de la rédaction Famigros

Bon
conseil