Grossesse

39e semaine de grossesse

Informations utiles

La grossesse est une aventure. Nous vous expliquons semaine après semaine l'évolution de votre corps et du bébé. Découvrez ici la 39e semaine de grossesse.

Conseils pour la 39e semaine de grossesse

Tout comme vous, votre bébé a hâte d’être libéré de son abri étroit. Dès l’instant où il est éveillé, il a les yeux toujours ouverts. Ses gencives présentent des sillons marqués qui masquent sa petite mâchoire. Avec ses jambes et ses bras recroquevillés, il est placé idéalement la tête vers le bas de votre bassin, dans une position relativement stable. Ne vous effrayez donc pas s’il bouge à peine. N’oubliez pas qu’il mesure maintenant près de 50 cm s’il est étendu! 

Bon à savoir: la césarienne

Une césarienne peut être due au bébé ou alors à la mère. Si la césarienne est pratiquée au dernier moment pendant un accouchement par voie basse, on parle de césarienne en urgence par opposition à une césarienne programmée. Une césarienne peut être parfois décidée lorsque le bébé va mal (par ex. troubles du rythme cardiaque) ou qu’il est positionné de telle façon qu’un accouchement par voie naturelle est impossible (par ex. s’il s’étrangle avec le cordon ombilical). Lors d’une césarienne, le gynécologue pratique une incision horizontale juste au-dessus des poils pubiens qui sera à peine visible par la suite. Ensuite, selon la méthode de Misgav Ladach, les muscles sont étirés et écartés à la main afin d’exposer l’utérus. Cette méthode opérative ménage le corps et favorise une guérison plus rapide et plus naturelle.

Votre bagage est fait depuis un certain temps et vous êtes à l’affût du moindre tiraillement dans votre abdomen, signalant que vous allez enfin accoucher. Tâchez de garder votre calme, même si cela est parfois difficile. Vous ne devez plus attendre bien longtemps étant donné que votre bébé est maintenant très à l’étroit et qu’il a envie de sortir. Vous avez pris beaucoup de poids durant les dernières semaines mais ne vous inquiétez pas, cette prise de poids importante cesse quelques jours avant l'accouchement. Vos seins commencent à produire des gouttelettes de colostrum. Si des croûtes se forment sur vos mamelons, ôtez-les avec de l’eau chaude. Des compresses d’allaitement dans les bonnets de votre soutien-gorge vous éviteront de tacher vos vêtements. (678)

Grossesse à risque ou césarienne programmée

Si votre grossesse est jugée à risque, un déclenchement de l’accouchement peut être pertinent.  Votre gynécologue peut en discuter avec vous dans les détails. Si pour une raison quelconque, vous avez programmé une césarienne, elle aura probablement lieu à la fin de cette 39e semaine car les risques sont moins importants et que l’état de l’enfant sera amélioré après sa naissance.

Un accouchement le moins douloureux possible

Craignez-vous les douleurs de l’accouchement ou bien la pensée de voir tout ce sang vous effraie? Dans la conscience collective, l‘accouchement est souvent synonyme de douleurs, une notion alimentée par les femmes elles-mêmes, qui relatent l'horreur qui survient après le travail. Il existe toutefois aujourd’hui diverses méthodes qui permettent d’atténuer l’essentiel de la douleur. Citons notamment la péridurale, une anesthésie locale. Des méthodes alternatives sans intervention médicale aident la femme à mieux maîtriser les étapes de l’accouchement et la douleur, notamment les techniques de respiration ou le yoga. Informez-vous en détail sur ces diverses méthodes et vous serez plus calme, également face à votre accouchement.

Quand aller à l’hôpital?

Si vous attendez votre premier enfant, vous devriez aller à l‘hôpital dès l’instant où vos contractions durent au moins une minute et se répètent à des intervalles de 5 à 10 minutes. Si elles durent moins, il s’agit de fausses contractions. Si vous perdez du liquide amniotique (au moins 1 verre), cela est peut-être dû à une déchirure dans les membranes ou à une rupture de la poche des eaux. Dans ces deux cas, il y a risque d’infection pour votre bébé avec des complications. Allez à l'hôpital sans tarder. En cas de perte d’au moins un verre de liquide amniotique ou de saignements, vous devez en tout cas aller à l’hôpital, même si vous n’avez pas encore de contractions. Le phénomène inverse peut aussi se produire: la poche des eaux s’ouvre parfois à l’accouchement seulement. Ne vous inquiétez donc pas si elle reste fermée et n’attendez pas qu’elle s’ouvre pour vous rendre à l’hôpital. Cependant, si la date de votre terme approche et que vous êtes angoissée parce que vous avez l’impression que vous allez accoucher, allez à l’hôpital ou à la maison de naissance. Mieux vaut prendre les devants plutôt que de vous ronger d’inquiétude. Lâchez prise maintenant: la sage-femme ou le gynécologue vont tout vous expliquer et vous accompagner, vous et votre bébé, durant l’accouchement.

Pas de panique!

Emportez vos effets personnels et les habits pour votre bébé et vérifiez la liste qui vous a peut-être été remise par l'hôpital afin de ne rien oublier. Evitez de conduire une voiture et faites-vous accompagner par votre partenaire ou une connaissance. Certains chauffeurs de taxi renâclent à transporter une femme sur le point d’accoucher. Selon qu'il s'agisse de votre premier enfant ou d'un nouvel accouchement, sa durée peut varier. Pour un premier enfant, l’accouchement peut prendre en moyenne 8 à 10 heures (c’est-à-dire plus longtemps que pour le 2e ou le 3eenfant). Mais cela peut changer considérablement d’une femme à l’autre. Un long accouchement n'est pas nécessairement synonyme de douleurs interminables: des antalgiques ou une péridurale peuvent, le cas échéant, atténuer la souffrance. Par ailleurs, l’accouchement est entrecoupé de périodes plus calmes, durant lesquelles il ne se passe rien. Si le travail se prolonge indûment et qu’il y a danger pour la mère ou l‘enfant, il peut être déclenché ou accéléré ou alors une césarienne peut être pratiquée en urgence.

Photo: Getty Images 

Encore plus d’infos sur ces neuf mois passionnants

Conseil