Grossesse

25e semaine de grossesse

La grossesse est une aventure. Nous vous expliquons semaine après semaine l'évolution de votre corps et du bébé. Découvrez ici la 25e semaine de grossesse.

Conseils pour la 25e semaine de grossesse

Votre bébé a désormais une petite réserve de graisse. Bien que sa tête soit proportionnellement encore grande par rapport au reste de son corps, son torse et ses bras rattrapent peu à peu leur retard. Son système digestif travaille déjà à plein régime et son cerveau se développe rapidement. Votre bébé perçoit déjà la pression, la douleur et la sensation de froid. En cas de forte stimulation extérieure, son pouls s’accélère et il fait des mouvements plus violents. Pendant cette période, il commence à se familiariser avec votre voix.

Conseil: La voix de maman

Bientôt votre bébé reconnaîtra votre voix, qui devient un élément essentiel de son environnement familier. Chantez-lui une chanson de temps en temps - cela le calmera. N’hésitez pas à lui parler. Plus vous lui racontez des histoires ou chantez des chansons, plus votre voix lui sera familière après la naissance. Votre bébé se sentira en sécurité lorsqu’il reconnaîtra les sons familiers, même s’il les perçoit en dehors du ventre de maman. Le papa peut aussi participer! Profitez de vos moments de détente pour faire vivre des expériences importantes à votre enfant.

Bon à savoir: Naissance prématurée

On parle de naissance prématurée avant la 37e SG. Elle peut se manifester entre autres par des contractions précoces, une rupture de la poche des eaux et la perte de liquide amniotique, ou par des saignements. De manière générale, on admet que plus l’enfant naît avant la date prévue de l’accouchement, plus les risques de problèmes de santé durables sont importants. C’est pourquoi on essaie de repousser la naissance autant que possible pour que le bébé puisse se développer au maximum dans le ventre de sa maman. En cas de risque de naissance prématurée au cours de la 25e SG, les médecins essaieront de prolonger encore la grossesse - si nécessaire en vous gardant à l’hôpital pour suivre la grossesse de près et pour que vous restiez allongée. Au cours de la 26e SG, les poumons sont assez développés pour que le bébé ait une petite chance de survie s’il devait naître maintenant. Mais uniquement avec d’importantes mesures médicales. Si la naissance prématurée survient maintenant, il n’est pas toujours possible de maintenir le bébé en vie. Les chances de survie des bébés qui naissent à partir de la 27e sont intactes. Même dans ce cas, ils doivent encore être surveillés de très près durant plusieurs semaines. Au cours de la 35e SG, on n’essaie généralement plus de prolonger la grossesse, car le bébé est maintenant suffisamment développé. Lorsque le bébé naît après la 37e SG, on ne parle plus d’une naissance prématurée, mais d’une naissance à terme. Ne vous faites pas de souci, car les contrôles réguliers permettent généralement de détecter les différents indicateurs d’une naissance prématurée.

Votre ventre grossit davantage qu’avant. En effet, vous faites également des réserves de graisse dont vous aurez besoin pendant l’allaitement, qui vous demandera beaucoup d’énergie. Et comme votre ventre est de plus en plus proéminent, votre centre de gravité se déplace également. Vous vous cambrez automatiquement. De premières vergetures apparaissent sur vos seins et votre ventre. Les vaisseaux sanguins de vos mains et de vos pieds sont également plus gonflés que d’habitude. A partir de maintenant, vous serez peut-être plus souvent sujette à des troubles circulatoires.

Conseils: Ce que vous pouvez faire contre les jambes lourdes et les varices 

Toutes les femmes enceintes connaissent ce problème: le soir, les pieds et les jambes sont lourds, gonflés et même parfois douloureux. Peut-être constatez-vous également la présence de varicoses (petits vaisseaux violets ou rouge foncé) ou de varices sur vos jambes. Afin de prévenir ces désagréments et de stabiliser votre circulation sanguine, vous devriez le plus possible bouger vos jambes en vous promenant, en vous balançant sur la pointe des pieds ou encore en faisant de la gymnastique. Evitez de vous tenir debout trop longtemps, ainsi que la chaleur, les bains chauds, les vêtements ou les chaussures serrées. Passez tous les jours un jet d’eau froide sur vos jambes, et surélevez-les quand vous dormez. Les bas de contention médicaux soulagent également les jambes lourdes et préviennent l’accumulation de sang dans les jambes en exerçant une forte pression sur les chevilles, où le sang a tendance à rester bloqué. Votre médecin peut vous prescrire des comprimés de magnésium contre les crampes dans les mollets.

Attention: si vos membres gonflent beaucoup, de manière rapide et inhabituelle le matin déjà, si vous constatez une prise de poids importante et si vous ne vous sentez pas bien, il faudrait contacter votre médecin.

Vos pieds semblent grandir, s’élargir et plus aucune chaussure ne vous va? Il s’agit alors de trouver des solutions pratiques. Vous trouverez des trucs et astuces autour du thème des chaussures sous:

Des pieds douloureux

Comment gérer les changements d’humeur

Les changements d’humeur peuvent vous accompagner tout au long de votre grossesse. En effet, ce n’est pas que votre corps qui subit des changements radicaux pendant votre grossesse. Votre esprit réagit aussi au cocktail d’hormones sécrétées par votre corps. Les humeurs changeantes, qui passent de la joie à l’angoisse, sont fréquentes. De plus, des doutes s’installent parfois au sujet de votre couple. Comment votre partenaire abordera-t-il son nouveau rôle de papa? Ces pensées et sentiments sont des réactions normales aux changements de votre corps et à la nouvelle vie qui vous attend! Une discussion avec votre partenaire, ou une autre personne qui vous est proche, vous aidera à changer vos idées. Vous constaterez certainement que vous n’êtes pas la seule femme enceinte à avoir de telles pensées. Chassez vos peurs et vos doutes en prenant suffisamment de temps pour vous détendre et vous reposer. Offrez de la sérénité à votre corps et à votre esprit, et profitez pleinement des belles expériences que vous vivez pendant votre grossesse. Après la naissance, vous retrouverez rapidement votre équilibre hormonal et les doutes feront place au bonheur que vous apporte votre bébé.
Si vos angoisses deviennent trop importantes, confiez-vous à votre gynécologue.

Vous êtes-vous déjà renseignée sur l’allaitement?

S’il s’agit de votre premier enfant, alors vous devriez commencer à vous renseigner sur l’allaitement. Comme pour toute autre chose, une bonne préparation favorise pour une large part le bon déroulement de l’allaitement. Posez des questions à vos amis, à votre mère, votre médecin ou votre sage-femme. Lisez tout ce qui vous passe entre les mains. Ensuite, vous pourrez prendre vos propres décisions. Comme la plupart des futures mamans, vous opterez probablement pour la meilleure forme d’alimentation de votre bébé. Mais si vous savez déjà précisément que vous ne souhaitez pas allaiter, il n’y a aucune raison d’avoir mauvaise conscience. Allaiter ou ne pas allaiter, cela ne signifie pas que vous êtes une bonne ou une mauvaise mère. 
Une très petite poitrine ne change rien au succès de l’allaitement. Même les mamelons plats ou concaves ne vous empêcheront pas d’allaiter. Il suffit de quelques petits trucs pour y arriver. Le saviez-vous? Il faudrait déjà boire des «tisanes d’allaitement» (qui stimulent la sécrétion de lait) durant les dernières semaines de grossesse. Ainsi, leurs propriétés stimulantes se déploieront parfaitement pour le début de la période d’allaitement. Ces tisanes pour futures maman sont vendues en pharmacie ou en droguerie. Généralement, elles contiennent de l’anis, du fenouil, de l’ortie. En effet, ces plantes stimulent la lactation. Et si vous n’en n’aimez pas le goût: y ajouter une cuiller de miel ou un peu de citron peut aider.

Nos recommandations de produits:

Photo: Getty Images

Encore plus d’infos sur ces neuf mois passionnants

Conseil