Alimentation de bébé

Du lait à la bouillie: un passage en douceur

Marianna Botta Diener
L’image est en cours de téléchargement.

Marianne Botta Diener

Ingénieure diplômée ETS

Elle est également mère de huit enfants et auteure très appréciée. Et elle est experte chez Vivai, la revue Migros gratuite du bien-être et du développement durable.

Informations utiles

Après six mois, le lait ne suffit plus à alimenter votre bébé. Voici quelques conseils pour passer sans problème à la bouillie.

Conseils pour la transition à la bouillie pour bébé

Commencer entre le cinquième et le septième mois

Avant l’âge de 4 mois, il ne faut pas donner de bouillie aux bébés car leur métabolisme, leur système immunitaire et leur appareil digestif ne sont pas encore suffisamment développés pour traiter de la nourriture «étrangère». Dès le 7e mois, au plus tard, bébé devra goûter à sa première bouillie car, en grandissant, il a besoin de davantage de calories et de substances nutritives que le lait, à lui seul, ne pourra pas lui fournir sur le long terme. Les tout-petits ne comprennent pas toujours d’emblée comment manger à la cuillère et avaler cette nouvelle forme d'aliment. Il existe, comme dans de nombreux autres domaines, des enfants plus ou moins précoces.

Prudence avec les aliments susceptibles de provoquer des ballonnements

Idéalement, un bébé montrera clairement, vers le 6e ou le 7e mois, qu’il est prêt pour sa première bouillie. Il lui faudra toutefois encore attendre longtemps avant de pouvoir manger «comme maman». Les plats lourds ou causant des ballonnements, ainsi que la viande fumée ou saumurée, comme la saucisse ou le jambon, sont à éviter absolument. Il en va de même pour le sel de cuisine, les condiments ou le bouillon. Il faudrait également renoncer à l’ajout de sucre ou de miel. Les adultes ont le sentiment que la bouillie pour bébé est particulièrement fade. Les petits sont d’un tout autre avis: le goût propre à chaque aliment leur semble aromatique et agréable.

Ne pas précipiter les choses

Une trop grande quantité de nouveaux goûts proposés dans un court laps de temps surmène leur petit corps et augmente le risque d’allergies. Il est donc recommandé de proposer au bébé de nouveaux aliments l'un après l'autre, à quelques jours d'intervalle. Ainsi, un aliment mal supporté sera rapidement identifié. Actuellement, on recommande de faire découvrir aux jeunes enfants, dès la deuxième année, les saveurs inédites de produits laitiers, de viandes, poissons, céréales, pommes de terre, légumes, fruits et huiles car l'odorat et le goût font partie des facultés sensuelles les plus précoces. Il a été prouvé que les aliments qu’ils ont découvert tôt et mangé régulièrement leur plaisent davantage quelques années plus tard.

Que faire si votre bébé n’est pas prêt?

Que faire lorsqu’un bébé de 6 ou 7 mois refuse catégoriquement la bouillie? Ses parents n’ont pas de souci à se faire car aucun enfant ne se laisse volontairement mourir de faim. Tant que sa maman l’allaite, il ne souffrira d’aucun manque. Certains bambins ont une préférence pour les «amuse-bouches» telle que les croûtes de pain, les morceaux de pommes de terre ou de carottes cuites, les tranches de pommes étuvées et, plus tard, les pâtes et les rondelles de banane. Dès l’âge d’un an, il peuvent partager le repas familial.

Pour que la première bouillie soit un succès:

  • Si la première cuillerée contient du lait maternel ou son lait pour bébé habituel, votre bambin apprivoisera la cuillère plus facilement.
  • Laissez son papa faire les premiers essais, souvent le passage du lait maternel ou du biberon à la bouillie se fait plus facilement lorsque le père s'occupe du premier repas à la cuillère.
  • Une petite cuillère étroite, en plastique mou, se prête le mieux aux premiers essais.
  • Si bébé refuse catégoriquement, gardez votre calme et réessayez quelques jours plus tard.
  • Après avoir goûté à la bouillie, bébé recevra encore du lait maternel ou du lait pour bébé en complément, jusqu'à ce que la bouillie seule le rassasie.

Recettes

Photo: Getty Images

Encore plus d’infos sur ces neuf mois passionnants

Conseil