Rentrée scolaire

Interview: le premier jour d’école

Carolin Hauter
L’image est en cours de téléchargement.

Carolin Hauter

Institutrice

Comment les parents peuvent-il préparer au mieux leurs enfants pour le premier jour d’école? Carolin Hauter, institutrice, nous répond.

Carolin Hauter (37 ans) enseigne depuis huit ans à l’école primaire de Regensdorf (ZH). Cette école a été jugée particulièrement innovante et porteuse d’avenir par l’association Prix suisse des écoles en 2017.

Qu’est-ce qui préoccupe les enfants avant leur premier jour d’école? 

Les enfants sans frères ni sœurs aînés n’ont aucune idée de ce qui les attend à l’école. La plupart savent qu’ils devront apprendre à lire et à écrire. Ce sont leurs parents et leur entourage qui leur rappellent sans cesse que les «choses sé- rieuses» vont commencer! Le premier jour d’école, cependant, les parents sont souvent plus nerveux que leurs bambins qui, eux, se réjouissent tout simplement.

Que se passe-t-il si mon enfant ne sait ni lire ni écrire alors que tous les autres y parviennent visiblement déjà?

Aucun problème. C’est notre devoir d’apprendre aux enfants à lire et à écrire pendant la première année d’école. Certes, ceux qui ont des frères et sœurs plus âgés y parviennent déjà, car ils ont découvert tout cela à leur contact. Dans ce cas, l’enseignant(e) doit s’adapter et leur confier d’autres tâches captivantes.

Que faire si on entend des propos peu flatteurs au sujet de l’enseignant(e)?

Il faut garder son calme et surtout ne pas en parler à l’enfant. Il faut lui donner une chance de faire connaissance sans parti pris. Peut-être que tout se passera très bien. Et si ce n’est pas le cas, je recommande aux parents de chercher le dialogue très tôt avec l’enseignant(e) afin d’éviter un durcissement des fronts. 

Comment préparer les enfants à parcourir le chemin qui mène à l’école?

Il serait bon qu’ils acquièrent assez tôt une certaine autonomie dans ce domaine. Les parents peuvent les y aider en parcourant quelques fois le chemin avec eux et en leur rappelant ce que l’agent de la circulation leur a appris au jardin d’enfants. Ils peuvent aussi s’enquérir des enfants du voisinage qui suivront le même chemin. 

Comment les parents peuvent-ils aider leurs enfants à trouver leur place parmi leurs nombreux camarades de classe?

Il est important que les parents stimulent la confiance en soi de l’enfant. Ils peuvent lui dire qu’il faut du temps pour se faire des amis et que jouer seul de temps en temps ne fait pas de mal. Il vaut aussi la peine de demander à l’enfant qui il aime bien et d’inviter le ou la camarade en question à la maison. 

Quels sont les autres défis qui attendent l’enfant après le passage du jardin d’enfants à l’école?

L’un des grands changements réside dans le fait que les enfants ont moins de temps pour jouer et que leur emploi du temps n’est plus aussi libre. D’autre part, bien que l’enseignement actuel ne soit plus si purement didactique, les enfants doivent tout de même rester assis à leur place plus longtemps qu’au jardin d’enfants, et on lui demande davantage de concentration. 

Que faire si l’enfant ne veut plus aller à l’école après sa première journée?

Il faut lui demander ce qui s’est passé ou s’il se sent dépassé, chercher rapidement le dialogue avec l’enseignant(e) et l’enfant. 

Comment les parents doivent-ils gérer la question des devoirs à domicile?

Nous recommandons de laisser les enfants faire leurs devoirs de façon indépendante. Si ceux-ci sont trop difficiles, ou alors trop faciles, il faut en informer l’enseignant(e) afin qu’il ou elle puisse réagir. Il est important aussi que l’enfant dispose d’un lieu calme. Il peut s’agir d’un pupitre dans sa chambre, d’une place à la table de la cuisine ou même sur la moquette du salon. L’essentiel est qu’il puisse travailler sans être dérangé et se sente à l’aise.

Bon nombre de parents craignent que leur enfant souffre comme ils ont souffert durant leur propre scolarité. Comment peuvent-ils gérer leurs appréhensions?

Ils devraient faire preuve de retenue et tenter de ne pas transmettre leurs craintes à leur enfant. Il est important que les enfants découvrent l’école par eux-mêmes, qu’ils fassent leurs propres expériences. Si les parents sont vraiment inquiets, les enseignants se tiennent volontiers à leur disposition pour un entretien. 
 

Comment préparer les enfants au mieux pour le premier jour d’école?

  • Parler de l’école en termes positifs, sans dramatiser (éviter les «Cette fois, les choses sérieuses commencent»).
  • Regarder ensemble des livres consacrés au début de la scolarité.
  • Parcourir avec eux le chemin de l’école.
  • Faire de petites excursions jusqu’à l’école et y jouer dans la cour de récréation.
  • Chercher et acheter ensemble un sac d’école.
  • Lire ensemble la première lettre du futur instituteur et l’accrocher bien en vue. 

Photos: Getty Images / zVg Carolin Hauter

De nouvelles idées de la rédaction Famigros

Génial