Euro de football

La fièvre des Panini reprend en Suisse!

L’Euro de foot arrive avec, dans son sillage, les fameuses vignettes. Une fois encore, les cours de récréation suisses fourmillent de petits collectionneurs. Les très populaires vignettes Panini mettent le branle-bas dans les familles. Mais Famigros entend ménager leur budget et vous présente les jeux les plus en vogue pour enrichir une collection.

Notre auteur découvre le football et les cartes Panini en 1994. Cette passion ne l’a plus quitté depuis et aujourd’hui, il tente de la faire partager à ses enfants. Voici son récit.

«Andy Egli, Marco Pascolo, Stéphane Chapuisat, Georges Bregy: je me souviens bien des footballeurs suisses que j’ai collés dans mon premier album d’images Panini en 1994, quand j’avais 9 ans. Ils étaient adulés dans la cour de récréation, tout comme les drapeaux des pays ou les joueurs brésiliens, Romario et Bebeto. Grâce à l’album sur le Mondial de football aux États-Unis, j’ai appris à reconnaître les drapeaux et les villes plus vite qu’à l’école. Et lorsque j’ai échangé mes Panini, j’ai appris que les gens n’avaient pas toujours de bonnes intentions. Des bannières trafiquées à l’aide de cure-dents, des numéros falsifiés et des petits bernés dans les grandes largeurs par les grands: à l’époque, un Lothar Matthäus m’avait coûté 6 images!

L’album complet

Je trouve qu’organiser un grand tournoi de football pendant une pandémie n’est pas approprié, même s’il aura très probablement lieu dans un seul pays au lieu des 12 prévus au départ en 2020. Malgré cela, compétition et collecte des images Panini sont indissociables pour moi. Ce qui est nouveau, c’est que je fais désormais participer nos jumeaux de 5 ans en essayant de leur apprendre de manière ludique les drapeaux et des nombres à 2 ou à 3 chiffres. Ils essaient dans le même temps d’apprendre à lire le nom de pays et des joueurs. «On trouve que les Panini sont cools parce qu’on apprend à connaître les joueurs et les pays» déclarent Felix et Bastian (5 ans).

Je suis convaincu que nos enfants tirent un avantage de la collecte d’images Panini et peuvent apprendre bien des choses en les échangeant avec leurs petits copains ou des enfants plus âgés. Honnêteté, rapport avec autrui, bluff ou arnaque, autant de méthodes pour atteindre un but commun en équipe: l’album complet.

 Texte: Reto Vogt, journaliste indépendant et père de jumeaux

 

Informations utiles

Informations utiles

Anecdotes amusantes sur les images Panini

Tout a commencé avec un petit kiosque

Aujourd’hui, la société Panini emploie plus de 1000 personnes dans le monde entier. En 2018, la multinationale des autocollants a enregistré un chiffre d’affaires de plus d’un milliard de francs suisses. Mais les débuts furent plus que modestes: en 1945, alors que la guerre n’est pas encore terminée, Veronica Panini rachète un kiosque à journaux fermé et quasiment à l’abandon, à Modène, en Italie. À la fin de la guerre, sa mère et ses frères, Giuseppe, Umberto Cosimo et Benito sont tous marchands de journaux. Ils fondent plus tard le réseau Agenzia Distribuzione Giornali Fratelli Panini et commencent à commercialiser des images à collectionner.

Régime spécial pour la Suisse

En Suisse, Panini publie généralement des autocollants et des albums spéciaux, comme c’est le cas cette année avec une «Pearl Edition». Alejandra Ruppanner, Product Manager Panini Suisse, explique: «Les éditions pour la Suisse sont toujours imprimées sur un papier plus épais. «En effet, les collectionneurs suisses apprécient la qualité». Elle ajoute que cela n’a quasiment aucun impact sur le prix.

Les premières images Panini

C’est une photo de Bruno Bolchi, joueur de l’Inter de Milan entre 1958 et 1963, qui aurait servi de modèle pour l’impression des premières images à collectionner. Bolchi est considéré depuis comme la toute première image Panini. Le premier album contenant plusieurs joueurs de la première ligue de football italienne a été publié en 1961.

Jamais deux images identiques par pochette?

En 1964, Umberto Panini met au point une machine qui rend la composition des pochettes aléatoire, la Fifimatic. Les ateliers de fabrication Panini à Modène en comptent encore 25 exemplaires aujourd’hui, qui sont supposés veiller à ce que chaque pochette ne contienne pas 2 fois la même image.

Bourse d’échange en ligne

Les collectionneurs Panini peuvent s’inscrire gratuitement sur le site bildertausch.ch afin d’y proposer leurs images en double et de les échanger contre celles qui leur manquent. L’application Panini Collectors propose le même service mais elle sera désactivée le 30 septembre 2021. Qui plus est, il est possible de commander jusqu’à 50 images (40 centimes pièce) dans la boutique en ligne Panini.

Prix à la hausse

En 1986, une image coûtait 7 centimes; aujourd’hui, elle vaut quasiment le triple. Une pochette de 5 images coûte actuellement 95 centimes à Migros, soit 19 centimes pièce. Le nombre d’images pour compléter un album grimpe lui aussi. En 1986, il fallait en collectionner 427, de la Coupe du monde jusqu’au Marocain Abdelfettah Mouddani. De nos jours, il vous faut 678 images pour remplir votre album. 

Jeux populaires

La force du souffle

Deux joueurs ou plus placent des vignettes en nombre égal ou de même valeur face cachée contre un mur ou mieux encore, sur une marche d’escalier. Le premier à se lancer est désigné avec une partie de «pierre-feuille-ciseaux». Il tente alors de souffler sur les vignettes de façon à les retourner pour que la photo devienne visible. Le joueur peut garder toutes les vignettes qu’il aura réussi à retourner. Lorsque le premier joueur a échoué, c’est au tour du deuxième de tenter sa chance. Le jeu est terminé dès l’instant où toutes les vignettes sont retournées. Le nombre d’images à retourner est librement choisi par les participants.

Jet de vignettes

Dans un groupe donné de collectionneurs, un premier enfant jette une vignette par terre. Si la vignette atterrit côté photo, c’est au tour du joueur suivant de lancer la sienne. Les enfants dont la vignette atterrit côté verso sont éliminés. Le jeu dure jusqu’à ce qu’il ne reste plus qu’un seul participant. Il pourra alors garder toutes les vignettes encore sur le sol.

Jeu des pièces de monnaie

Ce jeu consiste à toucher une vignette placée sur le sol en lançant une pièce de monnaie. En cas de réussite, on peut garder la vignette. Une version dérivée de ce jeu est la boccia avec pièces de monnaie. Le joueur dont la pièce de monnaie se rapproche le plus de la vignette peut la garder.

Vignettes Panini à votre Migros

Depuis la Coupe du Monde 2006 en Allemagne, Migros vend les vignettes Panini et l’album correspondant. Les vignettes actuelles sont en vente depuis le 21 mars et peuvent être achetées dans la plupart des magasins Migros, à la caisse ou au service clientèle, au prix de Fr. 0.95 seulement la pochette de cinq.

Tout pour le plaisir de collectionner

Articles pour supporters

D’autres idées de la rédaction Famigros

Génial