Excursion

Musée de la poupée du château de Girsberg

Informations utiles

Heures d’ouverture

Le premier dimanche du mois
Pour

0-3, 4-6, 7-12, 13-17, 18+

Places de stationnement

Places de stationnement disponibles

Arrêt de transports publics le plus proche

Bahnhof Kreuzlingen

Quelque 500 poupées du monde entier sont exposées dans le musée de la poupée du château de Girsberg à Kreuzlingen, où le comte Zeppelin a passé sa jeunesse.

Situé à Emmishofen, ancienne commune autonome devenue quartier de Kreuzlingen en 1928, le château de Girsberg abrite une collection impressionnante de près de 500 poupées du monde entier. Toutes sont des jouets ou des automates datant des siècles derniers. Une partie du musée est également consacrée à l’exposition des meubles originaux du bureau du comte Zeppelin, avec de nombreux souvenirs de famille. A l’occasion du 75ème anniversaire de la mort du comte, son arrière-petit-fils Roy Ferdinand, baron von Koenig-Warthausen, a fait don de ces précieux objets au château. Le musée de la poupée est situé au rez-de-chaussée de la «grange culturelle». D’importants travaux de rénovation ont permis de transformer l’ancien bâtiment agricole en un lieu pouvant accueillir différentes manifestations.

Carte Google Maps

La carte est en cours de téléchargement.

Arrivée

Places de stationnement

Places de stationnement disponibles

Arrêt de transports publics le plus proche

Bahnhof Kreuzlingen

Heures d’ouverture

Lundi
Fermé
Mardi
Fermé
Mercredi
Fermé
Jeudi
Fermé
Vendredi
Fermé
Samedi
Fermé
Dimanche
15:00-17:00

Coordonnées

Adresse

Puppenmuseum Schloss Girsberg
Schloss Girsberg
8280 Kreuzlingen

Téléphone

+ 41 71 672 46 55

Site Internet

www.schloss-girsberg.ch

Nous ne pouvons garantir l’exactitude des informations susmentionnées.

Infrastructure

Les infrastructures suivantes sont disponibles pour ce lieu.
Places de parking privées
Toilettes

Une histoire captivante

Le château de Girsberg a une longue et captivante histoire. Évoqué pour la première fois en 1473, il a été construit par les Gyren, originaires de la région de Stein am Rhein. Une branche de la famille s'est installée ici aux portes de Constance, sur les rives du lac. Au XVIème siècle, Girsberg était la propriété de l’empereur Rodolphe II de Habsbourg. Selon la légende, le petit-fils de Jeanne la Folle a fait construire dans un moment de lucidité la chapelle au nord de la propriété, après avoir cédé le bien à l’abbaye de Zwiefalten en guise de refuge et de lieutenance. A la fin du XVIIIème siècle, l’abbaye impériale de Zwiefalten a fait rénover le bien sous la direction de l’abbé Gregor. Girsberg a été sécularisé en 1803. Son nouveau propriétaire, le prince électeur Frédéric II de Württemberg, a vendu Girsberg aux Macaire, une famille huguenote de Constance. La banque Macaire gérait la fortune de l’ancienne reine de Hollande, Hortense Bonaparte, qui avait acheté la propriété d’Arenenberg toute proche. C’est par son intermédiaire que le comte Frédéric von Zeppelin a fait la connaissance d’Amélie Macaire, qu’il a épousée peu après. En 1840, les Macaire ont offert Girsberg au jeune couple pour Noël.

C’est ici que le comte Zeppelin jouait avec ses premiers ballons

Le comte Ferdinand von Zeppelin, inventeur du dirigeable, a passé sa jeunesse à Girsberg. Adolescent, il faisait déjà de premières expérimentations sur les ballons. A l’occasion de son 70ème anniversaire au château de Girsberg, il dira que ses rêves de jeunesse furent décisifs pour ses inventions futures.. Le comte Ferdinand a hérité du bien de son père en 1870. Puis, ce fut au tour de sa fille, la comtesse Hella von Brandenstein-Zeppelin, d’hériter du château en 1917. Jusqu’au déclenchement de la 2de Guerre mondiale, Girsberg servait de résidence d’été aux Zeppelin. Une fois la guerre terminée, Girsberg a été saisi en tant que «bien allemand à l’étranger» et a dû être liquidé.

C’est grâce aux efforts considérables déployés par la petite-fille du comte Zeppelin, Alexa Baronne von Koenig-Warthausen, que le château de Girsberg a pu être sauvé. La baronne a repris le bien en 1964 et a vécu au château avec la famille Schmid-Andrist jusqu’en 1997. En 1983, elle avait vendu la propriété à un couple d’amis, Kurt et Jolanda Schmid-Andrist, à la condition de pouvoir y résider jusqu’à sa mort.

Photo: Kreuzlingen Tourismus

Encore plus d’excursions en famille pour encore plus d’aventure

C'est parti!