Excursion

Gorge du diable Hägendorf

Informations utiles

Heures d’ouverture

Ouvert tous les jours

En savoir plus
Pour

0-3, 4-6, 7-12, 13-17, 18+

Places de stationnement

Places de stationnement disponibles

Arrêt de transports publics le plus proche

Hägendorf, Solothurnerstrasse

Malgré son nom, cette gorge du Jura est magnifique. Le chemin romantique traverse d’innombrables passerelles et ponts le long d’un ruisseau, au milieu de la verdure.

La gorge du diable est considérée comme l’une des plus belles des nombreuses gorges du Jura. Long d’environ 2,2 kilomètres, le chemin longe le Cholersbach en passant par 32 ponts et passerelles. Le chemin débute dans le village et permet de découvrir des parois abruptes, des grottes, des cavernes, des chutes d’eau et des marmites tout en empruntant des passerelles, des ponts et des escaliers. On se croirait dans un autre monde, même si le pont de l’autoroute traverse la gorge au-dessus de nos têtes. Une fois que l’on a échappé au diable, on peut atteindre la destination finale, le bien-nommé Allerheiligenberg (montagne de Tous-les-saints).

Conseils

Ceux qui ont encore des forces après avoir atteint le Allerheiligenberg peuvent continuer la balade à travers la forêt et des prairies jusqu’à la Belchenfluh. Une magnifique vue panoramique les récompensera du dénivelé parcouru.

Infrastructure

Les infrastructures suivantes sont disponibles pour ce lieu.
Places de parking privées
Toilettes
Panorama

Carte Google Maps

La carte est en cours de téléchargement.

Arrivée

Places de stationnement

Places de stationnement disponibles

Arrêt de transports publics le plus proche

Hägendorf, Solothurnerstrasse

Heures d’ouverture

Ouvert tous les jours

Coordonnées

Adresse

Tüfelsschlucht
Allerheiligenstrasse
4616 Hägendorf

Téléphone

079 214 58 15

Site Internet

www.tüfelsschlucht.ch

Nous ne pouvons garantir l’exactitude des informations susmentionnées.

Appelée «Teufelsgraben» ou «Cholersbachgraben» dans les anciens documents et cartes, la gorge a été renommée «Teufelsschlucht» (gorge du diable) avant son ouverture. Depuis 1955, la carte nationale de Suisse utilise les termes du dialecte local. C’est pourquoi depuis cette date, le nom de la gorge s'écrit «Tüfelsschlucht»

Avec le début de l’industrialisation dans la région, les habitants ont de plus en plus eu envie de nature et d’air pur. Des stations thermales ont été créées pour les personnes aisées. Mais les citoyens plus modestes ont également découvert les beautés des environs. Lorsqu’en 1899, les propriétaires de l’hôtel thermal «Fridau», au-dessus d’Egerkingen, et le «Verein zur Hebung der Fremdenindustrie» ont remis une demande pour la création d’un chemin de randonnée dans le Kohlersbachgraben auprès de la commune de Hägendorf, celle-ci a réagi de manière assez réservée. Comme le Verkehrs- und Verschönerungsverein Olten (VVO), la station thermale de Langenbruck et l'Association du Jura suisse se sont engagés pour ce projet, le conseil communal a finalement décidé de l’approuver. Cependant, pour les autorités de Hägendorf, l’utilisation du bois dans la gorge restait la priorité. C’est pourquoi en 1901, la commune fit construire un chemin de débusquage entre la Allerheiligenstrasse, près de la Kanzelfluh, jusqu’à la fontaine, puis remontant le ruisseau jusqu’à la Kaltbrunnenquelle. Dans le même temps et le même but, un chemin de débusquage d’environ 250 m a été construit entre la maison à l’entrée de la gorge et le premier rétrécissement des gorges. La commune de Hägendorf a ensuite demandé au VVO de bâtir une liaison sans interruption dans la gorge avec un chemin touristique. Le chemin menant jusqu’à l’embouchure du Höferbach a été terminé à l’été 1902. La même année, le Verkehrs- und Verschönerungsverein Hägendorf (VVH) a été fondé et a pris en charge la suite de la construction et de l’entretien de la gorge du diable. La suite du sentier piéton du Höferbächli vers le Allerheiligenberg, en passant par la gorge supérieure, a sans doute été réalisée à peu près en même temps que l’ouverture du sanatorium en 1910.

Foto: Region Olten Tourismus/Andre Albrecht

Encore plus d’excursions en famille pour encore plus d’aventure

C’est parti!